Focus sur Aviva Grandes Marques

Une marque forte est un atout indéniable pour une société. Ses liens solides avec sa clientèle lui confèrent une meilleure résistance aux chocs. Aviva Grandes Marques a mis cette caractéristique au centre de sa sélection de valeurs. Focus sur quelques titres en portefeuille.

L’objectif du fonds

Aviva Grandes Marques est un fonds d’actions internationales. L’univers d’investissement est constitué de grandes marques mondiales : les entreprises sélectionnées possèdent une notoriété excédant leur propre secteur d’activité et bénéficient auprès du grand public, dans leur marché d’origine ou plus globalement, d’une excellente image.

La gestion

Aviva Grandes Marques recherche, sur la durée de placement recommandée, supérieure à 5 ans, une performance en s’exposant aux grandes marques internationales reconnues, au moyen d’une gestion discrétionnaire active et d’une exposition à hauteur de 120 % maximum aux marchés actions de toutes zones géographiques, dont les pays émergents.

Dans l’univers des grandes marques internationales, les valeurs sont sélectionnées à partir de plusieurs critères : les perspectives de croissance de la société, l’étude des avantages compétitifs et barrières à l’entrée ainsi que leur maintien dans le temps, la qualité du management et enfin le potentiel de valorisation.

Le processus de gestion privilégie les caractéristiques propres à chaque titre et non celles du secteur ou du pays concerné. La sélection est ainsi le résultat d’un travail d’équipe entre trois gérants spécialisés par zones géographiques (Europe, Amérique du Nord & Asie). Il en résulte un portefeuille diversifié constitué de 72 valeurs internationales, principalement américaines et européennes (au 31 octobre 2017).

Quelques valeurs en portefeuille

BMW (2 % de l’actif)

Le groupe BMW est un constructeur automobile allemand figurant dans le top 10 mondial. Opérant sur le segment haut de gamme de l’industrie, le groupe est propriétaire des marques BMW, Mini et Rolls Royce et dispose de 30 sites de production répartis dans 14 pays. Par ailleurs, 12 centres de recherche et développement travaillent activement à imaginer le véhicule de demain. Le constructeur bavarois figure également parmi les plus rentables au monde, affichant une rentabilité opérationnelle proche de 10 %.

Déjà largement précurseur dans le domaine du véhicule électrique grâce à l’i3, le groupe ambitionne de commercialiser 25 modèles dits électrifiés en 2025, dont 12 seront entièrement électriques, avec des objectifs d’autonomie de véhicule supérieurs à la concurrence. Conscient du virage écologique et réglementaire que le monde est en train d’opérer, BMW démontre sa capacité à adapter son offre de manière efficiente afin de répondre à une nouvelle demande.

Netflix (1,26 % de l’actif)

Netflix est une société américaine proposant un service de vidéos (films, séries, documentaires) illimitées, disponible par abonnement, sur les écrans connectés. La société a popularisé la consommation de médias à la demande, en proposant le catalogue le plus large du marché (plus de 100 000 titres disponibles).

Netflix est devenu en quelques années le leader mondial du divertissement en ligne. La société investit en permanence sur du contenu original (plus de 6 milliards de dollars dépensés en 2017) afin d’attirer toujours plus de souscripteurs à son service et de fidéliser ses abonnés. La société compte plus de 109 millions d’utilisateurs dans plus de 190 pays. Par la qualité et la profondeur de son offre, son savoir-faire technique, et la notoriété dont elle bénéficie, Netflix est capable d’augmenter régulièrement ses tarifs, sans impact majeur sur le taux de résiliation à son service, signe de la très grande fidélité de ses utilisateurs.

DAIKIN (1,21 % de l’actif)

Daikin est une société japonaise, leader mondial dans le secteur du génie climatique. Daikin est l’une des sociétés les plus innovantes du secteur, ce qui lui confère un avantage concurrentiel majeur. Sa renommée, la force de ses relations clients et la qualité supérieure de ses produits, lui permettent de répercuter les hausses de prix des matériaux sur ces prix de ventes finaux, lui offrant de facto une meilleure gestion de sa rentabilité à long terme.

Compagnie Financière Richemont (0,95 % de l’actif)

La Compagnie Financière Richemont est en groupe de luxe créé à la fin des années 1980. Le groupe capitalise sur toute une série de marques emblématiques haut de gamme dans les domaines de l’horlogerie (A.Lange & Söhne, Jaeger-Lecoultre, Vacheron Constantin, Piaget…), de la joaillerie (Cartier, Van Cleef & Arpels), et de la mode et maroquinerie (Lancel, Chloé, Dunhill…).

La société figure parmi les acteurs majeurs de l’industrie du luxe, et bénéficie de la montée en gamme de la consommation dans les pays émergents, mais aussi de tendances positives dans les pays développés. Malgré des exercices 2015 et 2016 rendus compliqués par la volonté affichée de la Chine de lutter contre les signes de richesse trop ostentatoires, la société renoue aujourd’hui avec des conditions d’exploitation plus favorables, lui permettant d’augmenter à nouveau ses volumes et ses prix.

Où le trouver ?

Ce fonds est référencé au sein de nos contrats Evolution Vie et Aviva Retraite PERP.

EN RÉSUMÉ

Nom du fonds : Aviva Grandes Marques (DICI)
Société de gestion : Aviva Investors France
Code Isin : FR0011586544
Catégorie Morningstar : Actions Internationales Grandes Capitalisations
Notation Morningstar(1) : ★★★★
Indice de référence : MSCI World
Profil de risque du DICI(2) : 5/7
Horizon d’investissement : supérieure à 5 ans
Performance cumulée depuis le début de l’année : + 5,90 % (indice : + 7,10 %)
Performance cumulée 3 ans : + 38,30 % (indice : + 37,70 %)
Performance 2014 : 14,10 % (indice : 19,80 %)
Performance 2015 : 11,40 % (indice : 11,20 %)
Performance 2016 : 11,90 % (indice : 11,70 %)

Chiffres arrêtés au 31-10-2017



AVERTISSEMENT : Les unités de compte comportent un risque de perte en capital. Il n’existe pas de garantie en capital des sommes investies sur ces supports. L’assureur ne s’engage que sur le nombre d’unités de compte mais pas sur leur valeur. La valeur de ces unités de compte n’est pas garantie mais sujette à des fluctuations à la hausse ou à la baisse, dépendant en particulier de l’évolution des marchés. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures et ne sont pas constantes dans le temps. Les performances indiquées ci-dessus et dans les différents documents (DICI, reporting...) sont nettes des frais de gestion du support concerné et brutes des frais de gestion du contrat.

Les performances présentées s’entendent dividendes/coupons nets réinvestis. Le calcul de performance des indices composés de plusieurs indices est rebalancé tous les mois.

(1)Notation Morningstar™ : Il s'agit d'une mesure de la performance ajustée du risque et des frais d'un fonds au sein d'une catégorie Morningstar™. Les fonds reçoivent une notation sur 3 ans et, s’ils ont suffisamment d’historique, sur 5 ans et 10 ans. La note « globale », calculée à partir des notes à 3, 5 et 10 ans est celle qui est publiée par défaut. Les notations Morningstar™ sont réalisées au niveau européen, par rapport aux catégories de fonds. Elles sont fournies par Morningstar. Une notation ne constitue pas une recommandation d'achat, de vente ou de maintien de quelque investissement que ce soit.

(2)Cet indicateur de risque est extrait du Document d’Informations Clés pour l’Investisseur (DICI). Calculé sur une échelle de 1 à 7, il permet de connaître le risque potentiel afférent au support. Plus le chiffre est élevé plus le risque est élevé et le rendement escompté typiquement plus élevé.

Le fonds est notamment exposé aux risques suivants :
- Risque actions : la variation du cours des actions peut avoir un impact positif ou négatif sur la valeur liquidative du fonds
- Risque de taux : une remontée des taux des marchés obligataires peut provoquer une baisse des cours des obligations
- Risque de contrepartie : Il s’agit du risque de défaillance d'une contrepartie la conduisant à un défaut de paiement pouvant entraîner une baisse de la valeur liquidative
- Risque de crédit : une éventuelle dégradation de la signature de l’émetteur peut avoir un impact négatif sur le cours du titre
- Risques liés à l’utilisation des instruments dérivés : Cette utilisation peut aussi bien augmenter que diminuer la volatilité de l'OPCVM. En cas d'évolution défavorable des marchés, la valeur liquidative pourra baisser.

Le fonds est par ailleurs exposé aux risques de perte en capital, de gestion discrétionnaire, lié aux marchés des pays émergents, de change, risque juridique lié aux contrats d’échange sur rendement global (TRS) et risque lié aux opérations de financement sur titres. Pour plus d’information sur le profil de risque du fonds, n’hésitez pas à consulter le prospectus du fonds ou à contacter Aviva Investors France.
01 44 76 87 60
De 8h30 à 19h00
Du lundi au vendredi