Assurance vie : de quoi se compose votre fonds en euros ?

Assurance vie : de quoi se compose votre fonds en euros ?

Placement financier préféré des Français, le fonds en euros d'un contrat d'assurance vie se nourrit principalement de titres obligataires. Mais pas que ! La preuve par les chiffres.

Avec plus de 1 700 milliards d’euros d’encours, l’assurance vie est le mastodonte des produits d’épargne en France. Le fameux fonds en euros en est la pierre angulaire puisqu'il concentre à lui seul près de 80% de l'encours du placement. Il faut dire que ses atouts sont nombreux : garantie en capital, liquidité de l’épargne, effet cliquet qui sécurise chaque année les intérêts générés par le support et un rendement moyen très compétitif pour un placement sécurisé (estimation autour de 1,8% en moyenne sur le marché en 2018, avant prélèvements sociaux dus selon la législation au taux de 17,2% en vigueur au 01/01/2019).

Toutefois, savez-vous réellement de quoi est fait le fonds en euros de votre contrat d’assurance vie ?

Contrairement à ce que l’on pense souvent les fonds en euros, dont les investissements sont gérés par les compagnies d'assurance, ne détiennent pas une part écrasante de titres souverains (obligations d’États). La crise de la dette de la zone euro de 2011, avec les fameux PIIGS (pour Portugal, Italie, Irlande, Grèce et Espagne), a rappelé aux investisseurs qu’un État était parfois moins solvable que des entreprises bien gérées. Les assureurs vie en ont tiré les conséquences en diversifiant leur portefeuille, en réduisant drastiquement leur exposition à des pays considérés comme risqués et en accordant une place importante aux obligations d’entreprises de qualité au détriment de la dette souveraine.

Dans le détail (voir graphiques ci-dessous), sur 1 300 milliards d’euros que contiennent les fonds en euros, 80,8% sont placés en obligations, 8,6% en actions, 6,4% en immobilier, 2% en monétaire, 0,3% en produits structurés, 0,2% en gestion alternative* et 1,8% en produits de diversification (par exemple des vignobles), selon les chiffres donnés par GoodValueforMoney.

Surtout, la très importante poche obligataire (80,8%) est composée majoritairement (57,9%) de titres de créances* d’entreprises (y compris des obligations financières). Dit autrement, 46,8% des fonds placés dans les fonds en euros le sont dans des obligations d'entreprises et seulement 34% dans des obligations d’États (également appelées obligations souveraines). Et en y ajoutant la part de 8,6% investie directement en actions, le fonds en euros finance même à plus de 50% les entreprises.

*Quelques définitions pour bien comprendre

Gestion alternative : c'est une gestion qui est dite non traditionnelle. Elle a été inventée par Alfred Winslow Jones à la fin des années 1940 avec comme stratégie initiale de prendre des positions acheteuses sur des titres sous-évalués et des positions vendeuses sur des titres surévalués. Son but est de générer de la performance quelle que soit la configuration de marché.

Titre de créance : c'est la part d'un emprunt émis par une entreprise, par un État ou encore par une collectivité territoriale. Une obligation est un titre de créance. À l'inverse une action est un titre de propriété.

Mis à jour le 27/02/2019

01 44 76 87 60
Du lundi au vendredi
de 8h30 à 19h00
Le samedi de 9h30 à 13h00