Assurance vie : connaissez-vous vraiment bien les fonds en euros ?

Traditionnellement le début d'année est la saison des rendements des fonds en euros, un moment très attendu par les épargnants parce qu'ils ont une forte appétence pour ce véhicule d'investissement sécurisé. Pour rappel il pèse à lui tout seul 80 % de l’encours de l’assurance vie. Êtes-vous pour autant incollable sur les fonds en euros ? Ces derniers ont-ils encore des secrets pour vous ?

Comment est calculé le rendement des fonds en euros ?

Le rendement des fonds en euros dépend du rendement des actifs en portefeuille (sommes des gains sur les actions, sur les actifs immobiliers et des coupons obligataires) de la compagnie d'assurances et de sa stratégie de distribution.
Le rendement dû aux assurés (qu'on appelle la participation aux bénéfices) peut être intégralement reversée aux assurés. Une partie peut également être mise en réserve. Cette réserve, la « provision pour participation aux bénéfices », doit alors être redistribuée aux assurés dans les huit ans.

Pourquoi les rendements des fonds en euros sont-ils structurellement en baisse ?

Les fonds en euros sont en moyenne investis à 80 % en titres obligataires. Les rendements obligataires baissant fortement depuis de nombreuses années, les fonds en euros voient leur rendement suivre assez logiquement la même tendance. À noter que la plus-value obligataire réalisée à partir de titres détenus en direct ne peut pas être utilisée pour soutenir le rendement des fonds en euros mais vient alimenter une autre réserve appelée « réserve de capitalisation ».

Pourquoi le gouverneur de la Banque de France incite-t-il les assureurs à faire des réserves ?

Pour faire face à l'environnement de taux bas et en vue de bien préparer l'avenir notamment pour être en mesure d'accompagner une potentielle remontée des taux d'intérêt, les assureurs sont incités depuis plusieurs années à constituer davantage de réserves de rendement.

Tous les fonds en euros affichent-ils une garantie en capital ?

Oui.
Il faut toutefois noter que, sur les nouvelles souscriptions, certains assureurs ne garantissent plus le capital frais de gestions compris.
Cela n'a toutefois aucune incidence tant que les rendements sont supérieurs aux frais de gestion annuels, qui évoluent selon les contrats entre 0,35 % et 1 %.

C'est quoi un effet de cliquet ?

En début d'année, vous percevez les intérêts de votre fonds en euros correspondant au rendement de l'année écoulée. Ces gains sont définitivement acquis une fois qu'ils sont inscrits sur votre contrat. Ils ne peuvent pas être remis en cause.

Exemple : Si votre investissement initial s'élève à 10 000 € et qu’en fin d’année 300 € d’intérêts vous sont versés, ceux-ci sont définitivement acquis et... de ce fait ils capitalisent à leur tour.

Pourquoi certains fonds en euros sont-ils conditionnés à un investissement en unités de compte ?

Certains fonds en euros conditionnent leur accès en exigeant un versement en unités de compte dont la proportion peut varier d'un support à l'autre.

Ainsi, par exemple, pour pouvoir accéder au fonds en euros Netissima de notre contrat d'assurance vie Puissance Sélection, il convient de verser 20 % en unités de compte.
Autre exemple, depuis le 1er février 2018, le fonds en euros Suravenir Opportunités présent dans le contrat d'assurance vie Puissance Avenir demande 40 % d'unités de compte. Et la quote-part d'unités de compte peut être encore plus élevée pour certains fonds en euros...

Le plus souvent ce sont les fonds en euros « nouvelle génération » qui contraignent l'accès, c'est-à-dire les fonds en euros opportunistes, les fonds en euros à gestion à coussin, les fonds en euros immobiliers. Ceci s'explique par diverses raisons :

– Les fonds en euros qui contraignent l'accès investissent dans des actifs de diversification (immobilier, actions, structurés...). Or ces actifs sont consommateurs de fonds propres. Cela signifie que cela coûte plus cher pour l'assureur en termes de garantie. Ainsi contraindre l'accès est un moyen de maîtriser la collecte et d'optimiser les coûts.
– Conditionner l'accès à un versement en unités de compte permet aussi de préserver le rendement futur en évitant de trop diluer le rendement de l'actif.

Bon à savoir

Depuis quelques années, certains assureurs contraignent l'accès à leur fonds en euros classique.

Quelles sont les différences entre un fonds en euros opportuniste et un fonds en euros dynamique à gestion à coussin ?

Les fonds en euros opportunistes saisissent des opportunités d'investissement sur les marchés (exemples Netissima et Suravenir Opportunités).
Les fonds en euros à coussin allouent une part de diversification en début d'année importante, jusqu'à 30 % pour certains. Le coussin est constitué du fonds en euros classique de l'assureur (son actif général). Si les marchés financiers sont bien orientés, la performance sera au rendez-vous. À l'inverse un début d'année baissier aura pour conséquence de contraindre le gestionnaire à sécuriser ses investissements sur le fonds en euros classique annihilant toute espoir de performance.

D'une façon générale, le rendement des fonds en euros à coussin sont plus volatils que les rendements des fonds en euros opportunistes.


Le rendement des fonds en euros peut-il être négatif ?

En théorie seulement. Il faudrait pour cela que le contrat dispose d'une garantie en capital, hors frais de gestion. Ainsi, un rendement inférieur aux frais de gestion pourrait avoir pour conséquence de faire baisser la valorisation du contrat.

Comment les prélèvements sociaux sont-ils ponctionnés ?

Les gains générés par votre fonds en euros n'échappent pas aux prélèvements sociaux (de 17,20 % à compter du 1er janvier 2018). Ils sont ponctionnés directement par l'assureur une fois par an, lorsque les intérêts de votre fonds en euros sont inscrits sur votre contrat.

Bon à savoir

Les rendements des fonds en euros sur lesquels les acteurs communiquent (assureurs, distributeurs, presse) sont nets de frais de gestion annuels du contrat et bruts de prélèvements sociaux.

Le fonds euro-croissance est-il un fonds en euros ?

Non, un fonds en euros dispose d'une garantie en capital à tout instant. Le fonds euro-croissance dispose d'une garantie en capital au bout d'une durée de huit ans minimum. Toute sortie avant cette échéance se fait alors aux conditions de marché.


01 44 76 87 60
De 8h30 à 19h00
Du lundi au vendredi