Les boucliers contre les moins-values !

Investir dans des unités de compte (OPCVM, SCPI, OPCI, trackers/ETF…) permet de diversifier son contrat d’assurance vie, et d’aller chercher – en théorie - une performance supérieure au fonds en euros… Mais cela implique de prendre du risque, et donc de voir ses placements financiers, non garantis en capital, évoluer en dents de scie.

Quand les marchés jouent aux montagnes russes, sachez qu’il existe des moyens – via les options de gestion - pour limiter la casse en cas de moins-value mais aussi pour sécuriser ses gains en cas de plus-value…

Les contrats d’assurance vie peuvent également prévoir des garanties pour donner le plus possible aux bénéficiaires si une moins-value est observée le jour du décès de l’assuré – via la garantie plancher.

Les options de gestion

Afin de vous accompagner en cas d’investissement en Unités de Compte (UC), pour lesquelles le capital n’est pas garanti, les contrats d’assurance vie prévoient des options de gestion. Celles-ci permettent de programmer des arbitrages automatiques. Selon leurs caractéristiques, elles se déclenchent en fonction d’un certain calendrier ou encore lors de l’atteinte d’un seuil. Les dénominations utilisées diffèrent parfois selon les contrats mais peuvent recouvrir les mêmes modes de fonctionnement. Par ailleurs, elles ne sont en général pas cumulables entre elles. Les options de gestion peuvent être mises en place aussi bien au moment de la souscription du contrat qu’en cours de vie. Et elles peuvent être résiliées à tout moment.
Parmi les options de gestion intéressantes quand les marchés vont dans tous les sens, on peut citer la sécurisation des plus-values et le stop loss.

La sécurisation des plus-values

Grâce à cette option de gestion, la plus-value latente constatée sur une unité de compte est arbitrée en faveur du fonds en euros dès lors qu’elle atteint un seuil préalablement défini. L’option repose sur le principe que ce qui est pris, n’est plus à prendre !

Exemple : Nicole est titulaire d’un contrat d’assurance vie dans lequel 40 % de son épargne est investie en UC. N’étant pas très attentive à l’évolution de ces supports, elle opte pour une sécurisation automatique des plus-values. Elle se fixe pour objectif un seuil de plus-value de 15 %. Dès que l’une des UC affiche un gain de 15 %, celui-ci est automatiquement arbitré en faveur du fonds en euros. La plus-value est ainsi définitivement acquise !

Le stop loss absolu

Cette option permet d’arbitrer en faveur du fonds en euros la totalité d’un support en unité de compte dès lors qu’il passe sous un seuil prédéfini par rapport à l’investissement initial.

Exemple : Au sein de son contrat d’assurance vie, Célia investit une part en unités de compte pour un montant de 5 000 €. Elle sait que ces supports comportent un risque de perte en capital. C’est un risque qu’elle accepte mais qu’elle souhaite limiter. Avec l’option de limitation des moins-values, elle fixe un seuil à la baisse de 10 %. Si ces unités de compte perdent de la valeur, elles seront arbitrées en totalité en faveur du fonds en euros dès que la valeur de 4 500 € sera atteinte.

Le stop loss relatif

En présence de cette option, un arbitrage automatique de la totalité d’une ligne d’unité de compte est déclenché lorsqu’un seuil de moins-value est atteint non pas par rapport à la valeur initiale de l’investissement mais par rapport au plus haut niveau atteint par le fonds.
Toutes ces options sont le plus souvent gratuites dans les contrats internet.

Exemple : Charles a investi 10 000 € sur des supports en UC. Il sait que ces fonds sont susceptibles d’évoluer à la hausse comme à la baisse et il souhaite protéger son épargne en cas de mouvement baissier. Il fixe donc une limitation des moins-values relatives avec un seuil de 15 %. Deux ans plus tard, son épargne a progressé et représente une valeur de 15 000 €. Si les marchés entrent dans un cycle défavorable, la totalité de la ligne d’UC sera arbitrée en faveur du fonds en euros dès lors qu’elle atteindra la valeur de 12 750 € (soit après une perte de 15 % sur les 15 000 €).

Pour tout savoir sur les options de gestion et savoir quelles sont celles qui sont présentes dans les contrats d’Assurancevie.com, n’hésitez pas à consulter notre article :

ASSURANCE VIE, LE BON USAGE DES OPTIONS DE GESTION

La garantie plancher

Pour optimiser la transmission de votre patrimoine, pensez également à la garantie plancher au sein du contrat d’assurance vie. Cette garantie de prévoyance permet dans sa version standard de protéger ses proches si le contrat affiche une moins-value. En effet, elle garantit aux bénéficiaires qu’ils récupèreront au décès de l’assuré, un capital minimum garanti et déterminé à l’avance (par exemple, les versements bruts diminués des éventuels rachats, avances et intérêts non remboursés…). Cette garantie plancher est parfois obligatoire et directement intégrée dans les frais de gestion annuels du contrat. Mais elle peut être facultative et payante.

Zoom sur la garantie plancher du contrat d’assurance vie multisupport Evolution Vie

Evolution Vie, assuré par Aviva Vie et distribué sur internet en exclusivité par Assurancevie.com, inclut automatiquement une garantie complémentaire en cas de décès de l’assuré avant son 75e anniversaire (garantie plancher)*. Dans le principe, si la valeur en euros de la totalité de l’épargne constituée au jour de la réception de l’acte de décès de l’assuré était inférieure au cumul des versements nets de rachats partiels éventuellement effectués (plus-value exclue), l’assureur prendrait automatiquement à sa charge la différence, dans la limite de 300 000 €.
Ainsi lorsque vous investissez dans des unités de compte, pour lesquelles le capital n’est pas garanti, les bénéficiaires en cas de décès sont protégés en cas de moins-value.
*Le détail de cette garantie figure à l’article 9 de la Notice Evolution Vie

AVERTISSEMENT : Il existe un risque de perte en capital sur les sommes investies sur les unités de compte. L’entreprise d’assurance ne s’engage que sur le nombre d’unités de compte mais pas sur leur valeur. La valeur de ces unités de compte, qui reflète la valeur d'actifs sous-jacents, n’est pas garantie mais est sujette à des fluctuations à la hausse ou à la baisse dépendant en particulier de l’évolution des marchés financiers.
Les performances passées ne préjugent pas des performances futures, et ne sont pas constantes dans le temps
.

Evolution Vie est un contrat d’assurance vie de groupe à adhésion facultative de type multisupport souscrit par l’ADER auprès d’Aviva Vie et commercialisé par JDHM Vie.

Assurancevie.com est la marque dédiée à la distribution de produits d’assurance sur Internet de JDHM Vie, société de courtage en assurance de personnes. Société par Actions Simplifiée au capital de 2 200 000 €, dont le siège social est situé 13, rue d’Uzès - 75002 Paris. Elle est immatriculée au Registre du Commerce et des Sociétés de Paris sous le numéro 478 594 351 ainsi qu’à l’ORIAS (Organisme pour le Registre des Intermédiaires en Assurance, www.orias.fr) sous le n° 07 004 394. Conseiller en Investissements Financiers (CIF) n° E008169, membre de l’ANACOFI-CIF.

Aviva Vie est une Société Anonyme d’Assurance Vie et de Capitalisation au capital de 1 205 528 532,67 €. Entreprise régie par le Code des assurances. Siège social : 70 avenue de l’Europe, 92270 Bois-Colombes. 732 020 805 R.C.S. Nanterre.

ADER, Association pour le Développement de l’Épargne pour la Retraite – Association régie par la loi du 1er juillet 1901, 24-26, rue de la Pépinière 75008 Paris.

Document publicitaire dépourvu de valeur contractuelle.

Mis à jour le 24/05/2018

01 44 76 87 60
De 8h30 à 19h00
Du lundi au vendredi