Les épargnants seraient-ils trop exigeants ?

Les épargnants seraient-ils trop exigeants ?

Selon un sondage réalisé par l’Autorité des Marchés Financiers, les Français attendent un niveau de performance de leur placement sans risque qui n’est pas en adéquation avec la réalité économique et leurs réflexes d’épargne.

Dans le cadre de la 3e édition de son Baromètre de l’épargne et de l’investissement, l’AMF (Autorité des Marchés Financiers), a interrogé les Français concernant leurs attentes en matière de rendement de leur placement sans risque. Et on peut dire qu’ils placent la barre haut !

En effet, 56% des personnes interrogées « ont estimé en moyenne que le taux de rémunération satisfaisant devrait se situer à 3,3% ». Malheureusement, cet objectif est difficilement atteignable sans prise de risque dans le contexte de taux bas voire négatifs que nous connaissons.

Dans leur recherche d’investissement sans soubresauts, les Français se sont majoritairement tournés en 2019 vers les livrets réglementés (Livrets A et LDDS) et vers les fonds en euros des contrats d’assurance vie. En effet, au cours de l’année passée, Livrets A et LDDS ont enregistré une collecte nette de 16,55 milliards d’euros. Côté assurance vie, les estimations de collecte brute s’établissent à 144,6 milliards d’euros pour l’année 2019, dont 73% ont été alloués aux supports en euros.

Les épargnants ont-ils conscience que ces réflexes d’épargne ne sont pas appropriés à leur objectif de rendement ? Il semblerait que non. Car d’après le Baromètre de l’AMF, seuls 37% des interviewés connaissent le taux d’intérêt du Livret A… Pour rappel, à compter du 1er février 2020, celui-ci passe à 0,50%, contre 0,75% précédemment. Soit à un niveau bien éloigné de leurs attentes… Côté assurance vie, les experts estiment que le taux de rendement moyen des supports en euros du marché devrait s’établir à 1,40% en 2019, soit 1,16% après déduction des prélèvements sociaux (au taux actuellement en vigueur de 17,2%). N’hésitez pas à découvrir les taux de rendement dont ont bénéficié les contrats distribués par Assurancevie.com en 2019 et les conditions d’investissement à respecter pour y accéder.

L’assurance vie, un outil adapté pour diversifier son épargne

S’il est bien compréhensible que les investisseurs soient réfractaires à exposer leur pécule à un risque de perte en capital, il est pourtant nécessaire de bien garder à l’esprit que le potentiel de performance est étroitement lié au niveau de risque pris. De plus, un horizon d’investissement de moyen/long terme permet de réduire la volatilité d’un placement. Ainsi, selon les objectifs de l’épargnant, sa situation personnelle et patrimoniale, et donc son horizon de placement, il peut être judicieux de diversifier son capital en affectant une partie à des supports non garantis en capital.

Dans le cadre d’un contrat d’assurance vie, il est possible d’associer le support en euros, qui apporte la sécurité, aux supports en unités de compte, non garantis en capital, qui présentent un potentiel de performance plus élevé. Notez par ailleurs, que tous les supports en unités de compte ne présentent pas le même niveau de risque. Afin d’apprécier l’exposition d’un fonds, il suffit de prendre connaissance de son DICI (Document d’Informations Clés pour l’Investisseur) au sein duquel une échelle de risque permet de visualiser comment il se positionne. Un support catégorisé 1/7 (comme un fonds en euros par exemple) présente ainsi un risque faible de perte en capital, et donc un potentiel de performance limité, alors qu’un fonds au profil de risque de 7/7 présente un risque élevé, pour un potentiel de performance sur le long terme plus important.

 

AVERTISSEMENT : Il existe un risque de perte en capital sur les sommes investies sur les unités de compte. L’entreprise d’assurance ne s’engage que sur le nombre d’unités de compte mais pas sur leur valeur. La valeur de ces unités de compte, qui reflète la valeur d'actifs sous-jacents, n’est pas garantie mais est sujette à des fluctuations à la hausse ou à la baisse dépendant en particulier de l’évolution des marchés financiers. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Mis à jour le 14/02/2020

01 44 76 87 60
Du lundi au vendredi
de 8h30 à 19h00
Le samedi de 9h30 à 13h00