Les six commandements de l’investisseur

Les six commandements de l’investisseur

L’investissement en unités de compte permet souvent de bénéficier du dynamisme des marchés financiers. Mais il peut aussi se retrouver sous pression et afficher une moins-value, notamment lors de corrections boursières. Alors prudence ! Si vous avez opté pour la gestion libre, c’est-à-dire si vous gérez vous-même vos supports, voici les 6 règles essentielles à respecter pour bien investir.

1 Déterminez votre profil investisseur… pour ne pas paniquer !

Nous ne le répèterons jamais assez. Bien dresser son profil investisseur, c’est déjà réaliser un premier pas vers un investissement serein. En effet, cet exercice vous amène à réfléchir sur votre situation personnelle et vos objectifs patrimoniaux. Vous en retirerez deux éléments clés :

  1. - Votre horizon de placement ;
  2. - Et la perte maximale que vous pouvez accepter.

Pourquoi ces deux points sont-ils si importants ? Car ils vous aideront à ne pas paniquer en cas de correction des marchés, ce qui pourrait vous conduire à tout vendre lorsque ces derniers sont au plus bas. Au contraire, vous pourrez garder votre sang-froid en continuant pourquoi pas à investir. Vous diminuerez ainsi les prix de revient de vos unités de compte !

2 Investissez sur le long terme !

La crise du Coronavirus et plus récemment la guerre en Ukraine nous ont rappelé que les marchés financiers pouvaient être très volatils. Lorsque vous investissez dans une unité de compte, veillez donc à ce que votre horizon de placement soit adapté. Gardez aussi à l’esprit que la durée de placement recommandée varie selon les fonds. Plus celui-ci est risqué, plus votre horizon de placement devra être long.

Par exemple, le fonds Trusteam Optimum (FR0007072160) présente un niveau de risque de 3 sur 7. Il s’agit donc d’un fonds prudent. Sa durée de placement recommandée est d’un an minimum. De leur côté, les OPCVM classés 6/7 voire 7/7 ne sont pas conseillés en cas d'horizon de placement inférieur à 5 ans.

Dans tous les cas, placez sur le long terme l’épargne dont vous n’avez pas besoin dans l’immédiat. Le but est encore d’éviter de retirer votre placement dans un contexte de marché peu favorable.

3 Épargnez régulièrement !

Sauf coup de chance, il est impossible de déterminer avec exactitude le fameux point bas des marchés. Si cela vous est possible, il est donc recommandé d’étaler vos investissements, en plaçant par exemple tous les mois une même somme, quel que soit l'état de santé des marchés financiers. Pour ce faire, vous pouvez mettre en place des versements programmés ou bien une option de gestion, appelée "investissement progressif ". Ces deux techniques vous permettent d'épargner sans trop y penser, de lisser vos prix de revient et de contrer ainsi la volatilité !

4 Diversifiez vos supports !

Fonds actions, immobiliers, diversifiés, monétaires… Les contrats internet vous donnent accès à un univers d’investissement très large en matière d’unités de compte. Profitez-en !

Chacun de ces supports présente un niveau de risque spécifique. " Ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier " vous permet donc de diluer le risque global de votre contrat.

5 Informez-vous !

Avant d’investir, renseignez-vous au préalable sur le fonds et la société de gestion. Pour ce faire, consultez, selon le support, le DICI (Document d’Informations Clés pour l’Investisseur) ou le DIS (Document d’informations Spécifiques). Ce document est accessible sur le site Internet d’Assurancevie.com. Il vous informera notamment de l’objectif d’investissement du fonds, de la durée de placement recommandée, du niveau de risque et des performances passées. Attention, cette dernière indication ne préjuge pas des résultats futurs.

D’autres informations complémentaires sur le fonds sont disponibles sur notre site www.assurancevie.com. Pour les retrouver, rendez-vous à la rubrique "Tous les supports du contrat".

6 Prenez vos plus-values le moment venu !

Enfin, si vous constatez que la valorisation de certains de vos fonds a fortement cru, vous pouvez bien évidemment sécuriser tout ou partie de vos plus-values. Il est aussi possible d’automatiser cette prise de bénéfices grâce à l'option de gestion "l’écrêtage".

Uniquement disponible en gestion libre, cet outil arbitre automatiquement les gains de vos unités de compte vers le fonds en euros.

AVERTISSEMENT : Il existe un risque de perte en capital sur les sommes investies sur les unités de compte. L’entreprise d’assurance ne s’engage que sur le nombre d’unités de compte mais pas sur leur valeur. La valeur de ces unités de compte, qui reflète la valeur d'actifs sous-jacents, n’est pas garantie mais est sujette à des fluctuations à la hausse ou à la baisse dépendant en particulier de l’évolution des marchés financiers. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Les performances indiquées dans les différents documents (DICI, reporting...) sont nettes des frais de gestion du support concerné et brutes des frais de gestion du contrat.

Mis à jour le 31/05/2022

01 44 76 87 60
Du lundi au vendredi
de 9h00 à 18h30
Le samedi de 9h30 à 13h00