CANDRIAM EQUITIES L EUROPE INNOVATION : UN FONDS DURABLE ET COMPÉTITIF

  1. Geoffroy Goenen
  2. Directeur des gestions fondamentales en actions européennes et lead manager des stratégies Innovation
  3. Candriam
Geoffroy Goenen nous parle de Candriam et du fonds innovation : Candriam Equities L Europe Innovation, ses valeurs et ses convictions.

Interview achevée de rédiger en mai 2021

Pouvez-vous nous présenter votre société de gestion ? Quelles sont ses particularités ?
Geoffroy Goenen : Candriam est une société de gestion européenne présente sur le marché :
depuis 25 ans ;
avec des centres de gestion à Paris, Luxembourg, Bruxelles et Londres ;
avec plus de 570 experts pour mieux appréhender les marchés ;
et plus de 140 milliards d'euros d'actifs sous gestion, à fin 2020.

Notre nom est l’acronyme de Conviction AND Responsability in Asset Management (Conviction et Responsabilité en gestion d’actifs), ce qui signifie que nos gérants se positionnent activement au sein de leurs portefeuilles, à l’écart des modes et des indices de référence.

Pionnier depuis 1996 de l’Investissement Durable, qui représente plus de 80 milliards d’euros sous gestion, Candriam propose pour tous les investisseurs des solutions d’investissement sur l’ensemble des classes d’actifs : obligations, actions, performance absolue, allocation d’actifs, immobilier…

Vous faites partie d'une des plus grandes sociétés de gestions mondiales (NYL), qu'avez-vous à offrir au marché français ? Quels sont vos axes de développement pour séduire les irréductibles « Gaulois » ?
Geoffroy Goenen : Nous sommes en effet membre du groupe New York Life, un des principaux assureurs mondiaux, avec qui nous partageons une vision de long terme : celle d’offrir une qualité de services et de performances dans la durée. Nous bénéficions ainsi du soutien d’une maison mère aux reins solides pour nous accompagner dans notre développement et nous laisser suffisamment de flexibilité pour une entreprise de taille moyenne qui demeure agile et flexible. Nous attachons beaucoup d’importance également à notre présence locale. Candriam France, avec ses 170 collaborateurs et plus de 20 milliards d’euros d’actifs sous gestion, se classe dans les 10 premières sociétés de gestion en France.

Nous souhaitons ainsi donner accès à nos clients à des processus de gestion robustes et en ligne avec l’environnement actuel (notamment sur les actions thématiques à travers une gamme étoffée de fonds autour de l’innovation, de la santé ou encore du changement climatique) mais également un niveau de service de haute qualité.

Vous gérez le fonds Candriam Equities L Europe Innovation (LU0344046155). Quelle est sa stratégie de gestion ?
Geoffroy Goenen : Dans l’environnement actuel, on observe un raccourcissement du cycle de vie des produits et une personnalisation croissante de la demande.

Les entreprises les plus performantes sont capables de renouveler leurs modèles d’exploitation pour relever ces défis. L’innovation apporte un avantage compétitif durable, alimente la croissance future, améliore la rentabilité et constitue, à nos yeux, l’une des meilleures stratégies d’entreprise pour exceller à long terme.

Les innovateurs performants deviennent leaders de leur industrie, surpassent la concurrence et dépassent les attentes financières.

Nous avons dès lors construit une approche de sélection reposant sur deux piliers : une grille d’analyse de l’innovation, et une grille d’analyse financière, fondamentale. Cette combinaison nous permet de détecter les sociétés innovantes de qualité, qui tendent à mieux traverser les cycles et mieux performer que le marché.

Y a-t-il un secteur d’activité qui prédomine dans cette approche ?
Geoffroy Goenen : Il est indéniable que certains secteurs sont plus riches que d’autres en matière d’innovation. Une stratégie axée sur l’innovation affichera une surpondération naturelle dans la chimie, la santé, la technologie, l’industrie et dans certains segments de consommation.
En revanche, la finance, l’énergie, les services aux collectivités et les télécommunications sont des secteurs plus banalisés dans lesquels l’innovation passe souvent après les économies d’échelle, la maîtrise des coûts, les aspects réglementaires ou les barrières à l’entrée.
Le fait d’investir dans des entreprises qui génèrent de la valeur grâce à l’innovation se traduit par une plus forte exposition aux moyennes capitalisations et aux facteurs de croissance et de qualité.

Comment la crise sanitaire a-t-elle impacté votre stratégie ?
Geoffroy Goenen : Notre stratégie, justement grâce à sa sélection fondamentale privilégiant les sociétés innovantes de qualité, a été particulièrement résiliente pendant la pandémie, et a généré une surperformance au marché (MSCI Europe) de près de 15% en 2020.

Comment se traduit concrètement votre approche ESG dans le cadre de ce fonds ?
Geoffroy Goenen : L’approche ESG est intégrée depuis longtemps dans notre processus, pour des raisons philosophiques et pragmatiques.

Nous considérons qu’un acteur de notre taille a un rôle sociétal à jouer, mais aussi qu’une meilleure compréhension de la gouvernance d’une entreprise améliore notre évaluation de la qualité de son management.

Pour nous, une entreprise qui prend en compte les grands enjeux sociétaux est mieux à même de les anticiper, les appréhender, voire d’en tirer profit, tout simplement en y répondant de manière intelligente.

Il est aujourd’hui évident que les acteurs qui avaient anticipé et intégré dans leur stratégie l’importance des enjeux environnementaux vivent beaucoup mieux toutes ces annonces gouvernementales, à l’échelle de la planète, en termes d’ambitions, mais aussi de régulations.

C’est pourquoi non seulement nous excluons les entreprises et secteurs « à problème », mais en plus nous intégrons les scores ESG dans l’évaluation du management de l’entreprise, nous intégrons les scores ESG dans notre évaluation des perspectives de croissance, et les risques ESG dans nos modèles de valorisation !

Enfin, nous jouons notre rôle d’actionnaire actif et positif, à travers une politique d’engagement et de dialogue auprès des sociétés en portefeuille, afin de soutenir les options les plus durables dans les prises de décision, et de diffuser les meilleures pratiques dans ce domaine.

Beaucoup d’entreprises jouent d’ailleurs le jeu, car elles ont bien compris que ces échanges pouvaient être porteurs de situations ‘gagnant – gagnant’.

Quel est son objectif de performance ? Qu’en est-il de son historique de performance y compris par rapport à son indice de référence ?
Geoffroy Goenen : Nous avons l’objectif de battre significativement notre indice de référence à travers un cycle économique. Notre parcours ces dix dernières années a dépassé cette attente, tant en termes de surperformance qu’en termes de régularité.

Quelles sont vos perspectives pour les prochains mois ?
Geoffroy Goenen : La fin d’année 2020 et le début de l’année 2021, sur fonds de soulagement à l’annonce des vaccins et des possibles sorties de crise, ont été marqués par de fortes rotations des styles d’investissements.

Nous pensons cependant que ce type de mouvement est temporaire par nature, et que l’innovation, la compétitivité, la capacité à générer sa propre croissance seront les caractéristiques des sociétés à même de traverser « l’après », à savoir un monde à croissance faible, présentant des niveaux de dettes élevés et peu de nouveaux soutiens à l’économie, faute de moyens dans l’escarcelle des autorités politiques. Certains thèmes, comme la santé, la durabilité, l’innovation, resteront également des facteurs de succès, car ils sortent renforcés de la pandémie.

AVERTISSEMENT : Les unités de compte comportent un risque de perte en capital. Il n’existe pas de garantie en capital des sommes investies sur ces supports. L’assureur ne s’engage que sur le nombre d’unités de compte mais pas sur leur valeur. La valeur de ces unités de compte n’est pas garantie mais est sujette à des fluctuations à la hausse ou à la baisse, dépendant en particulier de l’évolution des marchés financiers.

EN RÉSUMÉ - FICHE TECHNIQUE (au 30/04/2021)

  1. Nom du fonds :

    Candriam Equities L Europe Innovation

  2. Société de gestion :

    Candriam Luxembourg

  3. Encours du fonds :

    1 460 M€

  4. Code Isin :

    LU0344046155

  5. Date de création du fonds :

    17/03/2018

  6. Nombre de lignes :

    50 / 60



  7. Performance 1 an :

    33,8%

  8. Performance 3 ans annualisée :

    14,7%

  9. Performance 5 ans annualisée :

    12,3%


    Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.



  10. Volatilité 1 an (annualisée) :

    17,3%

  11. Profil de risque du DICI(1) :

    6/7



  12. Dans quels contrats retrouver ce support :

    Assurance vie : Puissance Avenir
    Contrat de capitalisation : Puissance Avenir Capitalisation

Chiffres arrêtés au : 31/12/2020



Répartition géographique

Répartition géographique



(1)Cet indicateur de risque est extrait du Document d’Informations Clés pour l’Investisseur (DICI). Calculé sur une échelle de 1 à 7, il permet de connaître le risque potentiel afférent au support. Plus le chiffre est élevé plus le risque est élevé et le rendement escompté typiquement plus élevé.

Document publicitaire dépourvu de valeur contractuelle.

Mis à jour le 18/05/2021

01 44 76 87 60
Du lundi au vendredi
de 9h00 à 18h30
Le samedi de 9h30 à 13h00