Comment expliquer les tensions sur les marchés financiers ?

Économie française, inflation, appréciation de l’euro face au dollar, Corée du Nord… Claire Berthier, cogérante du fonds Trusteam ROC, et Laure Oriez, cogérante du fonds Trusteam Optimum, chez Trusteam Finance vous livrent leur analyse dans une interview exclusive.

Interview achevée de rédiger le 30/08/2017

Comment se porte l'économie française ? Un rebond se fait-il sentir depuis l'élection présidentielle ?

Claire Berthier & Laure Oriez : L’économie française se porte bien avec une poursuite du tempo depuis l’élection d’Emmanuel Macron à la présidentielle. Il y a un sentiment plus positif des acteurs économiques qui s’explique par la politique économique que veut mener le gouvernement avec une baisse des charges et une réforme du travail qui devrait permettre plus de flexibilité pour les employeurs.

Cependant l’impact de l’appréciation de l’euro face au dollar a pesé sur les marchés européens depuis son élection.

Les chiffres de l'inflation semblent de nouveau se tasser. Pourquoi ?

CB & LO : On remarque qu’il n’y a pas d’inflation des coûts salariaux. L’inflation qu’on a connue l’année dernière venait surtout des matières premières et notamment du pétrole. Cependant les prix se sont stabilisés autour de 45/50 dollars, ce qui explique que ces chiffres se soient à nouveau tassés.

L'euro a repris son envol face au dollar. Quelles en sont les raisons et les conséquences pour vos fonds ?

CB & LO : Le dollar a de nouveau baissé après Jackson Hole, lors de la réunion des gouverneurs des banques centrales, atteignant son plus bas niveau depuis le début de l’année. À l’inverse, l’euro a connu son plus haut niveau depuis janvier 2015 face à la devise américaine, à 1,1931 dollar dimanche 27 août. Notre fonds d’actions internationales, Trusteam ROC A, est exposé au dollar et donc a un peu subi l’appréciation de l’euro face au dollar. Par contre notre fonds diversifié, Trusteam Optimum A, qui n’a aucune exposition au dollar n’a subi aucun impact.

Les marchés actions semblent se chercher actuellement. Pourquoi ? Les craintes autour de la situation entre les USA et la Corée du Nord pèsent-elles fortement ?

CB & LO : En Europe, l’appréciation de l’euro face au dollar est la principale cause de la correction des marchés depuis mai alors que la croissance s’accélère et que les publications des entreprises sont dans l’ensemble bonnes. Aux États-Unis, le cycle est mature avec une hausse de la croissance depuis presque 9 ans sans tension inflationniste. Les valorisations commencent à se tendre, on remarque une petite correction qui s’est opérée sur les valeurs moyennes américaines depuis fin juillet.

Les craintes autour de la situation entre les USA et la Corée du Nord ne pèsent pas fortement sur le marché actuellement.

Quels classes d'actifs et secteurs faut-il privilégier en cette seconde partie d’année ?

CB & LO : C’est une période où les actions et le crédit peuvent poursuivre leur performance positive mais les valorisations laissent peu de marge de manœuvre. L’apparition de nouveaux risques économiques ou géopolitiques, comme la Corée du Nord cet été, peuvent avoir un impact direct sur les marchés financiers. La volatilité, qui atteint des niveaux historiquement bas, devrait ainsi rebondir.

Nos fonds présentent un process de gestion solide avec une sélection de valeurs et d’émetteurs « Satisfaction Client » qui nous oriente vers des entreprises de qualité quel que soit le secteur.

Ce process nous permet de construire des portefeuilles différenciants dont la volatilité à moyen et long terme est inférieure à celle de leurs indices de référence. Nos fonds, Trusteam ROC A et Trusteam Optimum A, sont un bon choix pour la période en cours.

Quelle est votre valeur coup de cœur en ce moment ?

CB & LO : Grâce à nos études sectorielles, nous avons découvert dans le secteur de la santé, une entreprise pharmaceutique belge, UCB. Elle est spécialisée dans le traitement de l’arthrose et l’épilepsie. Cette entreprise a recentré sa stratégie pour être au plus proche de ses clients dans le but de pouvoir leur délivrer les produits les plus adaptés. Par exemple à chaque comité exécutif, un patient y siège, afin que le « top management » puisse avoir un retour d’expérience. D’un point de vue financier, la valorisation d’UCB nous semble attractive avec un potentiel de hausse important.


01 44 76 87 60
De 8h30 à 19h00
Du lundi au vendredi