L’Europe du Nord, terre d’opportunités

  1. Carl Auffret
  2. CFA(1), gérant
  3. DNCA Finance
La société de gestion DNCA nous présente son fonds actions DNCA Invest SRI Norden Europe qui investit, comme son nom l’indique, en Europe du Nord. L’occasion d’en apprendre plus sur cette zone qui collectionne les bons points et qui a plutôt bien traversé les turbulences liées à l’épidémie de Covid-19. Plongée dans le Nord.

Achevée de rédiger le 10/02/2022

Pour commencer, pouvez-vous présenter la société de gestion DNCA Finance ? Quelle est sa marque de fabrique ?
Carl Auffret : DNCA Finance est une société de gestion active et responsable gérant 29,2 milliards d’euros(2) d’actifs sous gestion. Depuis sa création en 2000, DNCA Finance est reconnue pour sa gestion de convictions. Nos expertises couvrent l’ensemble des classes d’actifs, des styles de gestion et des zones géographiques. La prise en compte du risque à chaque étape de notre processus d’investissement sous sa dimension financière comme extra-financière est au centre de notre gestion. Notre gamme est organisée autour de stratégies Obligataires, Global-Macro, Mixtes et Actions reconnues et régulièrement récompensées.

La valorisation des entreprises basée sur l’analyse fondamentale est au cœur de notre ADN. Nos gestions s’affranchissent des indicateurs de référence et se concentrent sur la sélection d’émetteurs générateurs de valeur sur le long terme.
Concernant plus particulièrement le fonds DNCA Invest SRI Norden Europe, quelle est sa stratégie de gestion ?
Carl Auffret : DNCA Invest SRI Norden Europe est un fonds investi sur les marchés actions d'Europe du Nord, éligible au PEA et sans contrainte de capitalisation boursière(3). Nous sommes en la matière très opportunistes.

C’est un portefeuille concentré où les dix principales lignes représentent près de 40 % de l'actif sous gestion(2). Le fonds est géré activement et ne tient pas compte de l'indice de référence dans la construction du portefeuille.

L’univers d'investissement est très large puisqu’il inclut à la fois des Large-Caps, des Mid-Caps et des Small-Caps(3). Pour entrer et rester dans le portefeuille, une société doit respecter en permanence huit critères d’investissement. Le premier critère est de loin le plus important, c'est un critère très discriminant, c’est celui de la croissance. Nous recherchons des sociétés capables de générer une croissance organique future du chiffre d'affaires qui doit être durablement supérieure ou égale à 5% par an. La notion de croissance organique correspond à la croissance sous-jacente de l'entreprise tirée par les volumes, les prix ou la gamme de produits. Les effets devises et les effets liés aux fusions-acquisitions sont exclus. Ce critère introduit un biais sectoriel marqué. Le fonds est exposé à des secteurs de croissance(2), comme la santé, la technologie, ou bien encore la chimie de spécialité. En revanche, nous sommes absents des secteurs cycliques ou bancaire.

D'autres critères comme les barrières à l'entrée, la rentabilité, la solidité du bilan, la génération de flux de trésorerie importants, une valorisation raisonnable, la qualité de l’équipe dirigeante et le respect de critères ESG complètent l’analyse.
Quel a été l’impact de la crise sanitaire sur le tissu économique des pays nordiques et quelles sont vos perspectives pour les mois à venir ?
Carl Auffret : La crise sanitaire a eu un moindre impact sur les pays d’Europe du Nord. Elle a agi comme un catalyseur dans certains secteurs clés de ces économies comme la santé avec Lonza ou Sartorius Stedim Biotech(4) par exemple, les jeux en ligne qui ont profité d’une réglementation favorable et de la fermeture des casinos. Le télétravail a profité aux acteurs de la pharmacie en ligne en Allemagne et à des sociétés comme TeamViewer(4).

Les économies d’Europe du Nord combinent à la fois excellence macroéconomique et microéconomique. La plupart des pays de la zone sont notés AAA avec des finances publiques présentant un faible niveau d’endettement. Ce sont des pays marqués par un taux de chômage très bas et une forte stabilité sociale et politique.

L’Europe du Nord continuera de constituer une terre d’opportunités selon notre analyse. C’est une zone d’innovation majeure, constituée de leaders nationaux et internationaux pourvoyeurs de croissance à long terme et très engagés dans la réduction des émissions de CO2.
Y a-t-il des secteurs d’activité que vous privilégiez actuellement au sein de ce fonds ?
Carl Auffret : Les matériaux de construction constituent un de nos secteurs préférés. Ce secteur a un rôle très important à jouer pour l’atteinte des objectifs de la COP 26. La construction c’est le deuxième secteur le plus polluant. Sa décarbonation et l’amélioration de l’efficacité des bâtiments sont des priorités.

Le ciment par exemple est la résultante de la cuisson à très haute température, à partir d’énergies fossiles, du calcaire et de l’argile. Ce processus chimique a l’inconvénient de relâcher le CO2 contenu dans le calcaire. À titre d’illustration, produire une tonne de ciment génère 750 kg de CO2. « Verdir » le secteur est une nécessité.

Les ciments de dernière génération, dit LC3, requièrent un temps de cuissons plus court à une température plus basse, évitant ainsi de relâcher le CO2 du calcaire. Cette nouvelle génération de ciment pourrait contribuer à réduire les émissions de CO2 de 35% à 40%. Une autre solution est d’améliorer le recyclage du béton en récupérant les matières premières qui rentrent dans sa composition (sable et gravier) comme ce que propose SIKA(4) avec son produit « Recover ». L’extraction, souvent polluante, est réduite et les matériaux de construction entrent ainsi dans l’économie circulaire.

Le secteur devrait être porté par le durcissement de la réglementation en matière de rénovation et d’efficacité énergétique des bâtiments. À titre d’exemple, près de 75% des habitats en Europe ont un profil énergétique jugé insuffisant.
Ce fonds est classé ISR (Investissement Socialement Responsable). Comment cela se traduit-il dans votre approche ?
Carl Auffret : DNCA Invest SRI Norden Europe est un fonds Article 8 SFDR, labellisé ISR et qui répond aux critères d’une gestion Responsable et Durable.

Ceci se traduit par le respect des exclusions sectorielles et la prise en compte de critères extra-financiers dans l’analyse de la société. S’agissant des exclusions sectorielles, elles portent sur les armements controversés, mais aussi désormais, en partie, sur les énergies fossiles, le nucléaire, l’armement, le tabac. Si les énergies fossiles et le nucléaire n’ont jamais été des secteurs sur lesquels nous nous sommes positionnés, l’armement et le tabac ne figuraient plus en portefeuille depuis un certain temps.

Quant à la prise en compte des données extra-financières, elle vient renforcer notre connaissance des sociétés et à ce titre nous considérons qu’il s’agit d’un facteur supplémentaire de création de valeur à long terme.

Le fonds affiche ainsi une empreinte carbone faible, de l’ordre de 6t CO2(2) par million d’euros investis contre 31t pour l’indicateur de référence(5), conséquence de l’absence d’exposition aux secteurs les plus polluants (pétrole, matières premières, services aux collectivités) par essence peu éligibles à notre thématique « croissance de qualité ».
Pouvez-vous nous donner un exemple de société répondant à ces critères ISR et nous expliquer pourquoi vous l’avez sélectionnée ?
Carl Auffret : SIKA(4) est une société emblématique du secteur des matériaux de construction. 70% des produits SIKA sont en accord avec les objectifs ESG de décarbonisation de l’industrie de la construction et de l’amélioration de l’efficacité énergétique des bâtiments. C’est une entreprise qui devrait bénéficier des différents plans verts et d’infrastructures annoncés en Europe, aux États-Unis mais également en Chine. SIKA a récemment acquis MBCC, une acquisition qui sera certainement très relutive pour l’entreprise SIKA devrait également bénéficier de catalyseurs conjoncturels en 2022. Comme le rebond de l’industrie automobile qui pourrait se profiler au second semestre. Le secteur automobile représente près de 10% de l’activité de SIKA. Enfin la reprise des constructions dans le domaine du non-résidentiel (hôtels, bureaux, centres commerciaux) dans un monde post-COVID constitue une très bonne nouvelle pour cet acteur important du secteur.
De quelle manière vous impliquez-vous en tant que gérant dans la vie des entreprises au sein desquelles vous investissez ?
Carl Auffret : En tant qu’investisseur responsable, nous attachons la plus grande importance à maintenir un dialogue constant avec les entreprises dans lesquelles nous investissons. Qu’il s’agisse d’apporter un éclairage additionnel à notre analyse ou d’encourager les sociétés que nous finançons à adopter de meilleures pratiques, nous considérons l’engagement comme un pilier fondamental de notre démarche d’investisseur responsable et de notre responsabilité.

Naturellement, nos analyses et le dialogue continu que nous entretenons avec les entreprises sont empreints d’enjeux sociétaux. Nos investissements sont résolument tournés vers une performance de long terme qui intègre l’ensemble des risques et des enjeux auxquels font face les entreprises. C’est ainsi que la gouvernance a toujours été un critère décisif alors qu’il est impensable aujourd’hui d’investir dans une entreprise sans s’assurer de la qualité de ses dirigeants, de l’indépendance de ses organes de contrôle ou encore du respect de ses actionnaires minoritaires.
Quel bilan dressez-vous de l’historique de performance du fonds (sachant que les performances passées ne présagent pas des performances futures) ?
Carl Auffret : DNCA Invest SRI Norden Europe affiche une performance annualisée depuis sa création(6) de +21,00% pour la part A du fonds contre +11,91% pour son indicateur de référence, avec une volatilité inférieure (15,17% contre 16,02% respectivement). 2021 est un bon cru avec une performance de +38,63% contre +24,09% pour l’indicateur de référence(7).

Notre gestion a été récompensée avec le 1er prix dans la catégorie «Actions Européennes de Croissance» des Citywire France Awards 2021(8).

Fiche d’identité du fonds DNCA Invest SRI Norden Europe

  1. Code Isin :

    LU1490785091

  2. Profil de risque :

    6/7

  3. Document d’informations clés pour l’investisseur :

    cliquez ici

    Ce fonds est disponible dans les contrats Puissance Avenir et Puissance Avenir Capitalisation.

(1)CFA® et Chartered Financial Analyst ® sont des marques déposées appartenant au CFA Institute.
(2)Donnée au 31/12/2021, susceptible d’évoluer dans le temps.
(3)10% maximum dans des sociétés dont la capitalisation est inférieure à 200 millions d’euros.
(4)Valeur en portefeuille au 31/12/2021.
(5)40 % de l’indice MSCI Nordic, à 35 % de l’indice DAX, à 15 % de l’indice SMI, à 10 % de l’indice MSCI UK TR UK Net Local Currency.
(6)Le 02/11/2016.
(7)Performances calculées nettes de frais de gestion par DNCA Finance. L’indice de référence n'a pas vocation à être aligné aux ambitions environnementales ou sociales telles que promues par le fonds.
(8)Les références à un classement, un prix et/ou à une notation ne préjugent pas des résultats futurs des OPC cités.
Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Ci-après le lien vers la méthodologie Citywire. Prix décerné en novembre 2021.

AVERTISSEMENT : Les unités de compte comportent un risque de perte en capital. L’assureur ne s’engage que sur le nombre d’unités de compte mais pas sur leur valeur. La valeur de ces unités de compte qui reflète la valeur d’actifs sous-jacents n’est pas garantie mais est sujette à des fluctuations à la hausse comme à la baisse, dépendant en particulier de l’évolution des marchés financiers. Se reporter à la présentation des supports d’investissement dans la notice du contrat disponible sur www.assurancevie.com.

Ceci est une communication publicitaire. Veuillez-vous référer au Prospectus de l’OPC et au document d’informations clés pour l’investisseur avant de prendre toute décision finale d’investissement.

DNCA Investments est une marque commerciale de DNCA Finance.
Les performances passés ne préjugent pas des performances futures. Elles sont calculées nettes de frais de gestion par DNCA Finance et brute de frais de gestion du contrat.
DNCA Finance peut recevoir ou payer une rémunération ou une rétrocession en relation avec le compartiment.
Ce document promotionnel ne constitue ni une offre de souscription ni un conseil en investissement. Ce document ne peut être reproduit, diffusé, communiqué, en tout ou partie, sans autorisation préalable de la société de gestion. L'accès aux produits et services présentés peut faire l'objet de restrictions à l'égard de certaines personnes ou de certains pays. Le traitement fiscal dépend de la situation de chacun. Le DICI doit être remis au souscripteur préalablement à chaque souscription. Pour une information complète sur les orientations stratégiques, les risques, et l'ensemble des frais, nous vous remercions de prendre connaissance du prospectus, des DICI et des autres informations réglementaires accessibles sur notre site www.dnca-investments.com ou gratuitement sur simple demande au siège de la société de gestion.
Ces OPCVM sont sujets à des risques de durabilité tels que définis à l’article 2(22) du Règlement (UE) 2019/2088 sur la publication d’informations en matière de durabilité dans le secteur des services financiers (dit « Règlement SFDR »), par un événement ou une condition environnementale, sociale ou de gouvernance qui, s'il se produit, pourrait entraîner un effet négatif réel ou potentiel impact sur la valeur de l'investissement. Si le processus d'investissement de portefeuille peut intégrer une approche ESG, l'objectif d'investissement du portefeuille n'est pas en premier lieu d'atténuer ce risque. La politique de gestion du risque de durabilité est disponible sur le site internet de la Société de gestion.
DNCA Finance - 19, place Vendôme 75001 Paris - tél : +33 (0)1 80 40 11 11
Email : dnca@dnca-investments.com - www.dnca-investments.com.
Société de gestion agréée par l'Autorité des Marchés Financiers sous le numéro GP 00 030 en date du 18 août 2000.
Conseiller en investissement non indépendant au sens de la Directive MIFID II.

Les principaux risques du fonds : Risque ESG, risque actions, risque en perte de capital, risque de change, risque de contrepartie, risque de crédit, risque lié à la gestion discrétionnaire, risque de durabilité, risque de liquidité, risque de taux.

Assurancevie.com est une société de courtage en assurance de personnes. Société par Actions Simplifiée, dont le siège social est situé 13 rue d’Uzès, 75002 Paris. Elle est immatriculée au Registre du Commerce et des Sociétés de Paris sous le n° 880 568 423 ainsi qu’à l’ORIAS (Organisme pour le Registre des Intermédiaires en Assurance, www.orias.fr) sous le n° 20 001 801. Conseiller en Investissements Financiers (CIF), membre de l’ANACOFI-CIF.

Mis à jour le 25/02/2022

01 44 76 87 60
Du lundi au vendredi
de 9h00 à 18h30
Le samedi de 9h30 à 13h00