La SC Pythagore fête ses 1 an !

  1. Romain Welsch
  2. Président Theoreim
  3. Theoreim
La SC Pythagore va bientôt fêter ses 1 an. Elle est désormais référencée dans l’ensemble des contrats Vie et Retraite distribués par Assurancevie.com.
Nous vous proposons à cet effet de faire le point avec Romain Welsch, président de la société Theoreim, sur les actualités récentes mais surtout sur les perspectives pour les mois à venir.

Romain, en quelques mots, pour ceux qui ne connaissent pas encore THEOREIM et la SC Pythagore, pouvez-vous nous rappeler en quelques points ce qui vous rend unique ?
Romain Welsch : Theoreim est une société de gestion immobilière spécialisée en multigestion. Notre spécificité : sélectionner des stratégies immobilières, des investissements mais également les équipes de gestion qui seront les plus à même de gérer l’investissement. Cette approche résulte de notre conviction qu’au-delà des investissements, l’immobilier requiert des experts qui doivent être sélectionnés en fonction de leur savoir-faire sur la classe d’actifs, le style de gestion ou la géographie.

Pythagore est le seul fonds d’investissement immobilier proposé aux épargnants au travers de l’assurance vie, adoptant cette approche en multigestion et en totale architecture ouverte. Parmi les investissements présents dans Pythagore, vous trouvez des fonds d’investissement réservés à une clientèle institutionnelle, des club-deals (c’est-à-dire un investissement réalisé avec un nombre réduit d’investisseurs) ou encore des actifs détenus intégralement par Pythagore et pour lesquels nous nous adossons à des équipes de gestion spécialisées. Enfin, Pythagore est accessible sans frais d’entrée, ce qui est un avantage très significatif pour les investisseurs.
Comment avez-vous vécu cette année de lancement ? Quelle est la performance de la SC Pythagore et comment la jugez-vous par rapport à vos concurrents ?
Romain Welsch : Tout d’abord, le timing de lancement a été excellent. Nous avons lancé Pythagore fin 2020 / début 2021 et avons pu orienter notre stratégie d’investissement en prenant en compte le nouveau paradigme imposé par la situation économique et sanitaire que nous connaissons. Notre portefeuille est composé d’investissements qui s’adaptent à cette situation. Nous avons ainsi privilégié le secteur du résidentiel, le secteur de la logistique et le secteur du bureau, alors que nous sommes restés plus attentistes sur d’autres marchés.
Concernant les investissements, après un 1er trimestre pendant lequel nous avons travaillé à l’identification des investissements, nous avons procéder à un déploiement progressif des montants collectés depuis le début du 2ème trimestre, date à laquelle la VL de Pythagore a commencé à progresser. A fin octobre, notre VL s’établit à 102,18€/part à comparer à un niveau de 99,88€/part à fin 2020. Plus généralement, la gestion que nous mettons en place vise à rechercher une performance moyenne de l’ordre de 4,5% par an sur une période de 8 ans. Bien évidemment, il convient de se rappeler que ni le capital de Pythagore ni la performance ciblée ne sont pas garantis.
Quelles sont les dernières acquisitions réalisées et comment les avez-vous sélectionnées ?
Romain Welsch : Les dernières acquisitions de Pythagore ont ciblé 2 immeubles de bureaux situés à Poitiers et en périphérie de Bordeaux, loués à Enedis, filiale d’EDF, dans le cadre de baux long termes. Une 3ème acquisition a porté sur un immeuble d’activité livré en 2020, situé à Jonage dans la périphérie de Lyon et occupé par le cédant dans le cadre d’un bail ferme expirant en 2029.
En parallèle, nous avons poursuivi nos investissements notamment dans le secteur de la santé, en prenant une participation dans un fonds d’investissement spécialisé ayant d’ores et déjà déployé une partie de son capital sur des actifs au Portugal et en Italie, dans le secteur de la logistique en Europe ou encore dans le secteur des bureaux au travers d’un renforcement de notre participation dans un fonds dit « value-added » géré par Ardian.
Quelles sont les perspectives de rendement pour les prochains mois sur le marché immobilier et pour la SC Pythagore ?
Romain Welsch : Pythagore est un véhicule dont la performance est composée du rendement locatif des immeubles et de la croissance en capital. Nous sélectionnons une majorité de stratégie génératrice de rendement et cherchons autant que possible à privilégier les investissements pour lesquels nous sommes convaincus qu’il existe un potentiel de création de valeur à terme. C’est sur cette combinaison que nous travaillons pour atteindre notre objectif de performance cible de 4,5% par an, en moyenne, sur la période de placement recommandée. Encore une fois, il s’agit d’une cible et cette performance n’est pas garantie.
On parle souvent d’architecture ouverte pour parler de votre gestion. Comment s’opère la diversification (sectorielle et géographique) au sein du fonds ?
Romain Welsch : L’architecture ouverte, pour Theoreim, c’est la volonté de choisir les investissements les plus pertinents pour Pythagore. Nous ne privilégions ni l’investissement dans d’autres fonds d’investissement Theoreim ni une gestion interne à Theoreim mais nous sélectionnons nos investissements et les partenaires immobiliers sur le marché au regard de leur expérience sur les classes d’actifs ou les zones géographiques. Par cette technique de gestion, nous pouvons déployer rapidement le capital qui nous est confié dans des secteurs très divers ou des zones géographiques spécifiques, tout en disposant d’une expertise immobilière qui permettra aux actifs de délivrer leur performance.
Enfin, quels sont les objectifs de Theoreim pour l’année prochaine, que ce soit pour la SC Pythagore ou pour la société plus largement ?
Romain Welsch : Notre objectif premier est assez simple : se concentrer sur la performance de nos fonds. C’est notre priorité et nous devons continuer à identifier les bonnes stratégies d’investissement, à investir rapidement les sommes confiées dans des stratégies performantes. Nous sommes donc attentifs aux signaux de marché afin de sélectionner des stratégies nouvelles. Nous étudions par exemple la possibilité d’allouer une partie de l’actif de Pythagore sur le secteur des Datacenters qui est actuellement une classe d’actifs peu représentée dans les portefeuilles immobiliers mais qui apportera une nouvelle forme de diversification et, Theoreim en est convaincu, de performance. Enfin, nous réfléchissons à renforcer la dimension durable de nos produis, aspect sur lequel Theoreim a une conviction forte, dans le cadre d’une règlementation à la fois mouvante et dans une réelle volonté d’allier la prise en compte des aspects ESG à l’atteinte des objectifs financiers de nos produits.

Mis à jour le 24/02/2022

01 44 76 87 60
Du lundi au vendredi
de 9h00 à 18h30
Le samedi de 9h30 à 13h00