FOCUS SUR QUADRIGE EUROPE MIDCAPS

  1. Sébastien Lemonnier
  2. Gérant Actions
  3. Inocap Gestion
Sébastien Lemonnier, Gérant Actions chez Inocap Gestion nous parle du fonds de convictions en petites et moyennes valeurs européennes, labelisé ISR : Quadrige Europe Midcaps.

Pouvez-vous nous présenter votre société de gestion ? Quelle est sa marque de fabrique ?
Sébastien Lemonnier : Créée en 2007, INOCAP Gestion est une Société de Gestion de portefeuilles indépendante et entrepreneuriale. Nous sommes spécialistes des actions françaises et européennes au travers d’une gamme d’OPCVM (organismes de placements collectifs en valeurs mobilières) labellisés ISR et de FIA (fonds d’investissement alternatifs). Nous investissons dans des leaders mondiaux sur leurs marchés, qui ont une vision industrielle de long terme. Notre gestion de conviction se base sur une sélection de valeur rigoureuse après une analyse interne approfondie de leurs fondamentaux et de leur approche ESG. Nous nous engageons dans le dialogue avec les entrepreneurs, pour une économie productive et responsable.

QUADRIGE EUROPE Midcaps est un fonds ayant pour but de dénicher les entreprises pépites européennes de moyenne taille. Pouvez-vous expliquer à nos lecteurs ce qui se cache derrière cette stratégie ?
Sébastien Lemonnier : Derrière la stratégie il y a une philosophie et un processus d’investissement.
Nous nous concentrons sur des entreprises qui bénéficient d'une stratégie de développement claire et offensive, qui ont su conquérir une place de leader mondial sur des activités de niche en croissance et à forte valeur ajoutée, qui s'imposent à l'international grâce à des investissements significatifs, qui permettent le déploiement d'un avantage concurrentiel et dont l'implication d'un actionnaire engagé assure une vision industrielle de long terme. Le dynamisme, la créativité et le sens de l'anticipation sont à l'origine du succès et du positionnement unique des sociétés que nous sélectionnons. Nous réalisons nos propres analyses fondamentales à partir de sources internes (qui comprennent un engagement approfondi sur le terrain, tiré de notre ADN de capital investisseur, au contact des sociétés) et externes en nous appuyant sur des critères qualitatifs (attractivité de la niche d'activité et qualité du positionnement de marché, vision industrielle du management et discipline de l'allocation du capital, capacité de "pricing power"...) et quantitatifs (analyse des comptes de résultats, flux de trésorerie et de la structure bilancielle, perspectives de croissance d'activités et de rentabilité, gains de parts de marché, niveau de retour sur investissements et sur capitaux employés...).

Comment faites-vous pour détecter ces idées d’investissement : le marché est plus que vaste non ?
Sébastien Lemonnier : Nous procédons à une sélection drastique au sein de l’univers d’investissement.
Ce travail d'analyse fondamentale des sociétés se concrétise par un travail de notation propre à INOCAP Gestion qui se décompose sur 10 points : 4/10 qualité de la différentiation et de l'innovation, 2/10 degré de l'investissement permanent, 2/10 capacité de croissance d'activités à long terme, 2/10 composition d'un actionnariat familial; qui permet de déterminer un univers d'investissement spécifique au sein duquel nous intégrons uniquement des sociétés de qualité dont la notation fondamentale "INOCAP Gestion" sera d'au moins 5/10. Ainsi, à la suite de la détermination de l'univers d'investissement, un travail de filtre ESG est également appliqué. L'analyse ESG s'appuie sur une grille d'évaluation propriétaire spécifique donnant lieu à une notation sur 10 pour chaque société.

Pouvez-vous nous parler des stratégies mises en place par les gérants afin de générer un rendement supplémentaire par rapport à un ETF Midcaps par exemple ?
Sébastien Lemonnier : Notre stratégie d’investissement se veut engagée et pragmatique ce qui nous conduit à mener une gestion active sur nos convictions d’investissement au sein du portefeuille.
Nous l’avons dit notre stratégie d'investissement est discrétionnaire, c’est à dire bottom-up1. Elle se veut également pragmatique, opportuniste et dynamique.
Notre gestion de convictions conduit à la construction d'un portefeuille concentré, autour de 20 à 40 positions, sur les entreprises de l'univers d'investissement qui abordent, selon nous, une phase d'accélération de leur croissance rentable et qui présente une valorisation attractive de leurs fondamentaux, des perspectives de croissance et de la qualité de leur innovation.
Cette approche d'investissement se veut singulière car elle s'appuie sur deux éléments essentiels de différentiation :

1 - une approche terrain engagée, issue de notre expertise historique de "private equity coté" qui se caractérise par un important travail d'analyse pour construire dans la durée nos convictions.

2 - une perception spécifique de la qualité de l'innovation. Nous recherchons dans les innovations celles qui apportent de l'intelligence dans un monde industriel existant mais qui doit réussir sa mutation.

Quelles sont, à l’heure actuelle, les principales positions du fonds ?
Sébastien Lemonnier : QUADRIGE EUROPE Midcaps est un vrai fonds Europe avec près de 20% sur la France en moyenne.
Les principales expositions en portefeuille au 1 novembre sont en poids cumulés des pondérations en portefeuille : Top 5 > 25% et Top 10 > 40%. Barco (Belgique), Do&Co (Autriche), Elis (France), Pfeiffer Vacuum (Allemagne) et Fila (Italie).

Le fonds a bénéficié de très bonnes performances en 2020 et depuis le début de l’année. Quelle stratégie mettez-vous en place dans un contexte changeant pour maintenir ces performances ?
Sébastien Lemonnier : Le fonds a une performance depuis le début d’année de +22.96% au 29/10/2021. Pour autant nous ne faisons jamais de complaisance au regard des performances passées qui ne préjugent en rien du futur.

FondsSur un moisDepuis le début d'année1 an glissant3 ans glissants5 ans glissantsDepuis la créationPerformance annualisée
depuis la création
Quadrige Europe 0,57% 21,96% 57,64% 52,65% 69,99% 97,38% 12,36%
Indice Quadrige Europe 2,91% 23,20% 53,80% 59,31% 86,98% 85,28% 11,15%



Nos décisions d’investissements et de désinvestissements sont prises avec pragmatisme dans le cadre d’une gestion basée exclusivement sur l’analyse des fondamentaux, centrée sur nos convictions.

Dans notre processus d'investissement, un titre est acheté lorsque nous avons validé ses fondamentaux, rencontré son équipe dirigeante, que ses perspectives de croissance des profits sont, selon nos estimations, d’au moins +25/30% à un horizon de 18 mois et que sa valorisation nous semble attractive (sur la base du multiple EV/EBIT à 12 mois glissants) au regard de son profil de croissance et de ses multiples historiques (10 à 15 dernières années). Par ailleurs, si les perspectives de croissance restent identiques mais que le cours de bourse baisse ou bien si les perspectives de croissances sont revues à la hausse avec un cours stable, nous pourrons profiter d’une valorisation plus attractive pour faire évoluer progressivement nos expositions.

Pour la vente d'un titre, 2 cas de figures se présentent :

1 - Cession à la suite de l'atteinte de notre objectif de cours (fixé au moment de l'achat sur la base des perspectives de croissance des résultats opérationnels courants. Cet objectif de cours peut donner lieu à de sensibles révisions à la suite des publications trimestrielles de CA et de Résultats). Dans cette configuration, la vente de la position pourra être relativement progressive en phase avec la hausse de la valorisation;
2 - Cession à la suite de la dégradation des fondamentaux. Dans cette configuration, le vente partielle ou intégrale de la position sera fonction du degré de dégradation des fondamentaux. Une vente intégrale pourra être décidée avec une mise en application rapide.

Notre pragmatisme nous incite à des prises de décisions fermes, une position qui n’est plus recommandée à l’achat ne doit pas impliquer un statu quo (qui n’est pas au centre de notre processus de gestion), mais une cession.

Comment voyez-vous les prochains mois ? Quels sont les thématiques à avoir à l’œil ?
Sébastien Lemonnier : Notre orientation de gestion vise à nous concentrer sur les sociétésqui bénéficient d’une forte capacité de protection de leur rentabilité, selon nos anticipations

  1. Sociétés qui bénéficient d’un solide pricing power, éprouvé historiquement
  2. Les leaders les plus différenciants dont les innovations renforcent les progrès industriels tout en réduisant la consommation de matières premières, source de productivité
  3. Sociétés qui ont effectué un important travail d’ajustement de leur structure de coûts et dont les surinvestissements sont derrière nous, source d’un levier opérationnel amplifié
  4. Industries avec un niveau faible de stocks pouvant favoriser les phénomènes de restockage
  5. Bilans sains et gestion stricte du cash avec, à la clé, la possibilité de saisir des opportunités de croissance externe en sortie de crise

Pour autant la philosophie d’investissement reste inchangée : les entreprises leader mondiales, les plus différenciantes, les plus structurées et solides financièrement sortent renforcées de la crise (avantage compétitif, M&A).
Nous cherchons aussi une plus grande réactivité/flexibilité pour saisir les éventuelles opportunités offertes par la volatilité

  1. Valeurs de croissance modérée, à valorisations raisonnables : opportunités (actuelles)
  2. Valeurs de croissance visible : aucune urgence / opportunités (à venir) post atterrissage de valorisations «ultra-exigeantes »

Exemple : principales sous-thématiques au 1 novembre de QE :
Renforcement structurel du positionnement de marché > 85% des pondérations du portefeuille, Exposition conjoncturelle est d’environ 75% des pondérations cumulées en portefeuille mais dont plus de la moitié est liée à une petite dépense de consommation,
Plus de 50% du portefeuille concerne des activités de service,
Nous estimons à plus de 80% notre exposition sur des sociétés qui bénéficient d’un pricing power ou qui ne sont pas concernées par le sujet d’inflation sur les coûts.

1Gestion Bottom Up : La gestion "Bottom-Up", également appelée "stock picking" ou encore méthode ascendante, est un mode de gestion de portefeuille qui consiste à investir dans une société en fonction de ses perspectives de valorisation. Cette gestion privilégie avant tout les caractéristiques des titres avant celles du secteur de la société ou de la conjoncture économique.

Mis à jour le 24/02/2022

01 44 76 87 60
Du lundi au vendredi
de 9h00 à 18h30
Le samedi de 9h30 à 13h00