PERin : c’est quoi le versement optimal ?

PERin : c’est quoi le versement optimal ?

La stratégie de consommer l’intégralité du plafond total épargne-retraite est-elle pertinente ?
Pas forcément ! Tout dépend notamment de votre tranche marginale d’imposition et de votre configuration familiale. Explications.

Comme vous le savez, l’avantage fiscal du PERin (Plan d'Épargne Retraite individuel) repose sur un mécanisme de déduction de vos revenus imposables. Ce n’est pas une réduction d’impôt, ni un crédit d’impôt. Avec le PERin, vous baissez vos revenus imposables, vous ne baissez pas directement l’impôt. Il faut bien garder à l’esprit cette approche.
En d’autres termes, l’avantage fiscal offert par le PERin dépend directement de votre tranche marginale d’imposition.
Plus vous êtes lourdement imposé, plus l’économie d’impôt sera significative.
Dans la pratique, en alimentant le PERin par des versements déductibles, vous diminuez mécaniquement le montant de vos revenus imposables, ce qui peut vous faire basculer dans la tranche marginale d’imposition inférieure.
Néanmoins, si nous vous conseillons vivement d’effacer les tranches de 45%, 41% et de 30%, nous vous incitons à vous arrêter à la tranche de 11%.
En effet, chez Assurancevie.com nous considérons que l’avantage fiscal calculé sur une tranche de 11% n’est pas suffisant par rapport aux contraintes inhérentes aux PERin (notamment l'indisponibilité du capital jusqu’à la retraite, sauf cas de sortie anticipée).
Ainsi, il faut déterminer le montant du versement optimal qui ne permet pas de gommer tout ou partie la tranche de 11%.
Par ailleurs, fort de cet aspect, votre configuration familiale va devoir être prise en compte dans la détermination de ce versement optimal.
Si vous avez des enfants rattachés à votre foyer fiscal, vous n’êtes pas sans savoir, que ceux-ci vous procurent des demi-parts, voire des parts, fiscales supplémentaires, permettant de baisser votre revenu imposable et donc de réaliser des économies d’impôts. Néanmoins pour des raisons de justice fiscale, ce bénéfice a été soumis à un plafonnement, qu’on appelle « plafonnement du quotient familial ».
Pour l’année fiscale 2021, ce plafond est fixé à 1 570 € par demi-part supplémentaire. Mais quel est le rapport avec le PERin ?
Pour optimiser votre versement et donc l’effet fiscal, il faudrait, si vous êtes concerné, calculer votre quotient familial et savoir si vous êtes soumis au plafonnement. Cette déduction devra être prise en compte pour déterminer votre tranche marginale d’imposition et donc l’avantage fiscal réellement procuré par le PERin.

Prenons trois exemples pour mieux comprendre.

Barème progressif de l'impôt sur le revenu
Fraction du revenu imposable (pour une part) Tranche Marginale d'Imposition (TMI)
Jusqu'à 10 084 € 0%
De 10 085 € à 25 710 € 11%
De 25 711 € à 73 516 € 30%
De 73 517 € à 158 122 € 41%
Supérieure à 158 122 € 45%

Cas numéro 1 : Le foyer est composé d’une personne seule
Son revenu 2021 soumis au barème progressif de l’impôt est estimé à 40 000 €. Ce revenu devrait alors être taxé à 30% sur la fraction comprise entre 25 711 € et 40 000 €. Le versement optimal à réaliser sur un PERin est donc au maximum 14 289 € (40 000 € - 25 711 €).

Cas numéro 2 : Le foyer est composé d’un couple marié sans enfant à charge
Son revenu 2021 soumis au barème progressif de l’impôt est estimé à 70 000 €. Ce revenu devrait alors être taxé à 30% sur la fraction comprise entre 51 422 € (25 711 € x 2) et 70 000 €. Le versement optimal à réaliser sur un PERin est donc au maximum 18 578 € (70 000 € - 51 422 €).

Cas numéro 3 : Le foyer est composé d’un couple marié avec 2 enfants à charge
Son revenu 2021 soumis au barème progressif de l’impôt est estimé à 80 000 €. Ce revenu devrait alors être taxé à 30% sur la fraction comprise entre 61 888 € et 80 000 €. Le versement optimal à réaliser sur un PERin est donc au maximum 18 112 € (80 000 € - 61 888 €).

Le calcul est ici plus complexe du fait du plafonnement de l’avantage fiscal procuré par une demi-part enfant.

Voici comment procéder. Pour retrouver « l’équivalent revenu » d’une demi-part enfant, il suffit alors de diviser le bénéfice maximum du plafonnement par demi-part, soit 1 570 € en 2021, par le TMI du foyer. Ici 1 570 € / 30% = 5 233 €. Le foyer ayant deux demi-parts, cet équivalent revenu est alors de 10 466 €. Dit autrement, tous les revenus imposables du foyer dépassant 61 886 € sont imposés à 30% minimum. Il est donc pertinent de les gommer.

Avec 4 demi-parts (cas d’un couple avec 3 enfants), ce revenu imposable « pivot » aurait été de 72 354 €. Il serait alors pertinent de ne gommer que la fraction qui dépasse ce montant.

L’équipe d’Assurancevie.com est à votre disposition jusqu’à la fin de l’année pour vous aiguiller dans votre pilotage fiscal. N’hésitez pas !

Mis à jour le 14/12/2021

01 44 76 87 60
Du lundi au vendredi
de 9h00 à 18h30
Le samedi de 9h30 à 13h00