Le départ à la retraite

Une sortie en rente viagère

Au départ à la retraite, le PERP se dénoue, en principe, sous la forme d’une rente viagère. En d’autres termes, l’adhérent retraité reçoit des revenus périodiques jusqu’à son décès.

Lorsque le décès intervient, le versement de la rente est arrêté. Toutefois, les PERP prévoient des options de rente (cumulables, ou non, selon les contrats) pour personnaliser le montant et protéger les proches en cas de décès prématuré.

Les principales options de rente :

La réversion : la rente continue d’être versée à un bénéficiaire préalablement désigné en cas de décès de l’adhérent. Le taux de réversion peut aller de 1 % à 100 %, selon les contrats.

Les annuités garanties : le versement de la rente est garanti quoi qu’il arrive pendant une durée fixe, qui ne peut dépasser l’espérance de vie de l’adhérent diminuée de 5 ans. Si l’adhérent vient à décéder avant le terme des annuités garanties, la rente est intégralement perçue par un bénéficiaire pendant le nombre d’années restant à courir. Et s’il survit, il continuera de percevoir sa rente viagère.

La rente par paliers : parmi les options de rentes proposées par le contrat, certaines prévoient de moduler le montant de la rente selon les périodes de vie. On trouve ainsi l’option par paliers croissants ou bien, inversement l’option par paliers décroissants…

Bon à savoir

L’adhérent doit se manifester pour demander le versement de la rente viagère. Celui-ci n’est donc pas automatique. À cette occasion, le retraité devra fournir des documents à la compagnie d’assurance.

 

Les facteurs influant sur le montant de la rente

Le montant de la rente dépend bien évidemment du montant du capital constitué au moment du départ à la retraite. Mais d’autres éléments entrent également en compte.
Il s’agit :
- De l’âge de l’assuré au moment de la transformation du capital en rente.
- Du taux technique, qui est obligatoirement nul dans le cadre du PERP.
- De la table de mortalité utilisée à la liquidation du contrat.
- Et des options de personnalisation de la rente (réversion, annuités garanties…).
Dans le cadre d’un PERP, il n’est pas possible de garantir la table de mortalité (comme cela peut être le cas sur un contrat Madelin).
Pendant la phase de rente, des frais sont prélevés. Ils correspondent aux frais sur arrérages et/ou des frais de gestion prélevés sur l’encours du capital restant dû.

Mis à jour le 19/04/2018

01 44 76 87 60
Du lundi au vendredi
de 8h30 à 19h00
Le samedi de 9h30 à 13h00