Le transfert de ou vers un PER

Le saviez-vous ? Le PERin a la particularité d’être transférable. Une opération qui peut être financièrement très intéressante ! Explications.

Le PERin est une solution d’épargne qui s’envisage sur le long terme. Et sur la durée, mieux vaut être bien accompagné !

C’est donc un avantage non négligeable pour le PERin d’être portable d’une compagnie d’assurances à une autre. Le but de la manœuvre ? Transférer son contrat existant vers un contrat plus performant, moins chargé en frais et plus riche en termes d’offre financière et d’options de rente.

Bon à savoir

Le transfert porte sur l’intégralité des sommes et ne déclenche pas l’imposition sur le revenu, ni l’assujettissement aux prélèvements sociaux.
Cette opération n’est pas envisageable quand l’épargne constituée a déjà été convertie en rente viagère.

Par ailleurs, le PERin a été créé avec pour ambition de révolutionner l’épargne-retraite. Il a donc vocation à supplanter les anciens produits tels que les contrats PERP ou Madelin. Et pour cela il a de bons arguments, avec notamment la possibilité de rachat en phase de constitution de l’épargne pour le financement de la résidence principale (ce que ne permettent pas ses prédécesseurs), ou encore la possibilité une fois la retraite atteinte de récupérer l’intégralité de son épargne sous forme de capital (contre une sortie obligatoire, au moins partiellement, sous forme de rente viagère auparavant).

Pour profiter de ces nouvelles règles, les titulaires d’anciens contrats d’épargne-retraite ont la possibilité d’en demander le transfert vers un PER. Selon l’origine des sommes issues du transfert, c’est l’un ou l’autre des compartiments du PER qui sera alimenté :

Type de contrat
 transféré vers un PER
Compartiment alimenté 
  Compartiment 1
= PERin 
 Compartiment 2
= PERco
 Compartiment 3
= PERcat
PER (selon le compartiment d’origine)       
PERP       
Madelin retraite      
Préfon, Corem, CRH (produits destinés aux fonctionnaires ou aux élus locaux)      
Article 83 (PER Entreprise)
(uniquement pour la
part issue des versements
individuels volontaires
éventuels)
 
   
Perco      
Article 82      
Article 39      

 


Chez Assurancevie.com, les frais de transfert entrant sont nuls !

Ceci étant, quitter un assureur pour un autre peut présenter un coût… qui est néanmoins encadré par la loi.

En effet, pour les anciens produits d’épargne-retraite, des frais de transfert sortant de 5% maximum peuvent être prélevés par l’établissement du contrat d’origine, uniquement si le contrat a moins de 10 ans. En revanche, l’opération ne subit aucuns frais au-delà de 10 ans d’ancienneté.

Pour ce qui est du PER, les frais de transfert sont limités à 1% pendant les 5 premières années et nuls ensuite.

Des frais de transfert entrant peuvent également être appliqués par l’établissement destinataire. Mais ce n’est pas le cas chez Assurancevie.com : cette opération est gratuite ! Attention toutefois, selon le(s) support(s) d’investissement choisi(s) (trackers/ETF, OPCI et SCPI notamment), des frais peuvent être prélevés. Pensez à consulter la notice du contrat sélectionné.

 

Le transfert des vieux contrats d’assurance vie vers le PERin encouragé !

Jusqu’au 1er janvier 2023, et à condition que vous soyez à plus de 5 ans de l’âge légal de départ en retraite, vous pouvez effectuer un rachat (partiel ou total) sur un contrat d’assurance vie de plus de 8 ans et bénéficier du doublement de l’abattement de droit commun sur les intérêts (soit 9 200 € pour un célibataire et 18 400 € pour un couple soumis à une imposition commune) si vous remployez cette somme sur un PERin. Cerise sur le gâteau, ce versement sera déductible fiscalement.

Voilà une opportunité pour transformer l’épargne laissée à l’abandon sur un vieux contrat d’assurance vie peu rentable en un nouveau PER internet, tout beau, tout neuf et allégé en frais !

Mis à jour le 06/11/2020

01 44 76 87 60
Du lundi au vendredi
de 9h00 à 18h30
Le samedi de 9h30 à 13h00