Lettre F

FONDS COMMUNS DE PLACEMENT (FCP)

Les FCP font partie de la famille des OPCVM, au même titre que les SICAV. Ils émettent des parts et n’ont pas de personnalité juridique, contrairement à une société, comme une SICAV. L’investisseur, en achetant des parts de FCP, devient membre d’une copropriété d’instruments financiers, mais ne dispose d’aucun droit de vote. Il n’en est pas actionnaire. Sur les plans administratif, financier et comptable, le FCP est représenté et géré par une société de gestion. Cette formule de placement collectif vise à investir dans des valeurs mobilières (actions, obligations…) pour le compte d’un grand nombre d’épargnants. Chaque fonds poursuit une stratégie d’investissement spécifique (investissement dans des actions européennes, des obligations d’entreprises…). Les différentes catégories de fonds, nombreuses et diversifiées, peuvent répondre à des besoins patrimoniaux très variés.

FONDS EN EUROS

Le fonds en euros est un support d’épargne du contrat d’assurance vie, du contrat de capitalisation, mais aussi de l’épargne retraite (PERP, contrat Madelin). Il procure une sécurité et une disponibilité (sauf en cas de bénéficiaire acceptant) du capital investi ainsi qu’un effet cliquet grâce auquel les intérêts perçus annuellement sont définitivement acquis.

FONDS EN EUROS OPPORTUNISTE

Il s’agit d’un fonds en euros nouvelle génération. Il présente les mêmes avantages qu’un fonds en euros traditionnel : sécurité du capital, disponibilité (sauf en cas de bénéficiaire acceptant) et effet cliquet. Mais il poursuit une stratégie d’investissement plus dynamique. Pour cela, il est composé d’une part moins importante d’obligations d’États et de plus d’actifs de diversification (tels que des actions, des structurés actions, de l’immobilier…). L’espérance de rendement sur le moyen/long terme est donc plus élevée que dans le cadre d’un fonds en euros traditionnel, mais ce rendement risque d’être plus volatil (tout en étant toujours supérieur ou égal à zéro). Pour pouvoir accéder à un fonds en euros opportuniste, il est généralement nécessaire d’investir une part de l’épargne sur des supports en unités de compte qui comportent un risque de perte en capital.

FOYER FISCAL

Ce sont les personnes dont les ressources font l’objet d’une seule déclaration de revenus (par exemple, un couple marié et ses enfants à charge).

FRAIS D'ARBITRAGE

Les frais d’arbitrage sont prélevés en cas de changement de l’allocation d’actifs d’un contrat (assurance vie, contrat de capitalisation, PERP, Madelin, PEA…). En d’autres termes, ils sont applicables dès que des sommes sont transférées d’un support d’investissement à un autre. Certains contrats proposent des arbitrages gratuits et illimités.

FRAIS D’ENTRÉE ET SUR VERSEMENT

Il s’agit des frais qui peuvent être prélevés lors de la souscription puis sur le montant de chaque versement effectué en faveur d’un contrat. C’est frais peuvent être nuls.

FRAIS DE GESTION ANNUELS

Il s’agit de frais exprimés en pourcentage annuel qui sont retenus pour la gestion du fonds en euros et pour la gestion des unités de compte qui composent l’univers du contrat.

FRAIS DE TRANSFERT ENTRANT

Il s’agit des frais qui peuvent éventuellement être prélevés par l’établissement qui accueille le contrat suite à un transfert.

FRAIS DE TRANSFERT SORTANT

Il s’agit des frais éventuellement prélevés par un établissement lors du transfert d’un contrat (PEA, PERP ou Madelin notamment) vers une autre compagnie.

Mis à jour le 22/11/2016

01 44 76 87 60
Du lundi au vendredi
de 8h30 à 19h00
Le samedi de 9h30 à 13h00