Lettre S

SCI (Société Civile Immobilière)

La SCI à capital variable permet d’investir en « pierre-papier ». Plusieurs sociétés de gestion proposent cette solution de placement. Les SCI unités de compte (c’est-à-dire détenues via un contrat d’assurance vie ou de capitalisation par exemple) ont pour objet principal la constitution et la gestion d’un patrimoine à vocation immobilière en vue d’offrir une récurrence de revenus locatifs qui viennent capitaliser. Pour ce faire, elles investissent dans de l’immobilier direct, des parts de fonds immobiliers non cotés (SCPI et OPCI), des foncières cotées et des produits dérivés immobiliers. Les SCI conservent par ailleurs une poche investie en liquidités. Il s’agit donc d’un fonds de fonds diversifié.

SCPI (Société Civile de Placement Immobilier)

Les SCPI sont autorisées à faire publiquement appel à l’épargne. Leur objet exclusif est d’acheter, d’entretenir et de gérer un patrimoine immobilier locatif (d’habitation ou d’entreprise) pour le compte de leurs associés. Les SCPI peuvent prendre la forme juridique de société « à capital fixe », ou « à capital variable ». Il est possible d’investir dans des SCPI en direct ou bien au travers d’une enveloppe telle que l’assurance vie, le PERP ou encore le Madelin.

SÉCURISATION DES PLUS-VALUES

Cette option de gestion permet d’arbitrer automatiquement la plus-value latente constatée sur une unité de compte en faveur du fonds en euros dès lors qu'elle atteint un seuil préalablement défini. La sécurisation des plus-values est aussi appelée écrêtage.

SICAV (Société d’Investissement à Capital Variable)

La SICAV fait partie de la famille des OPCVM, au même titre que les FCP. Elle a la personnalité juridique (société) et émet des actions. Toute personne qui investit dans une SICAV en devient alors actionnaire et peut s’exprimer au sein des assemblées générales. Une SICAV peut assurer elle-même sa gestion ou confier cette fonction à une société de gestion. Cette dernière option est la plus fréquente.

SOCIÉTÉ DE GESTION

Une société de gestion a pour activité la gestion d'OPCVM. Elle mène ainsi la gestion du portefeuille de l'OPCVM, l'administration et parfois la commercialisation des parts ou des actions. Les sociétés de gestion sont soumises à l'agrément de l'AMF.

SOUSCRIPTEUR

Le souscripteur est la personne titulaire d’un contrat individuel auprès d’une compagnie d’assurance. Dans le cadre de l’assurance vie par exemple, c’est lui qui désigne les bénéficiaires en cas de décès, procède aux rachats, aux arbitrages, etc.

SOUS-JACENT

Un actif sous-jacent est l’élément de référence d’un placement (actions, panier d’actions, indice, obligations, matières premières…). Le risque financier du produit d’épargne concerné et son évolution sont en principe liés à ceux de l’actif sous-jacent.

STOP LOSS ABSOLU

Le stop loss est une option de gestion qui permet d'arbitrer en faveur du fonds en euros la totalité d'un support en UC dès lors qu'il passe sous un seuil prédéfini par rapport à l'investissement initial. Également appelée limitation des moins-values ou stop loss absolu, cette option vise à protéger son épargne et à limiter la perte en cas de chute des marchés.

STOP LOSS RELATIF

Dans la cadre de l’option de gestion stop loss relatif, un arbitrage automatique de la totalité d'une ligne d'unités de compte est déclenché lorsqu'un seuil de moins-value est atteint non pas par rapport à la valeur initiale de l'investissement mais par rapport au plus haut niveau atteint par l’épargne investie sur le fonds.

Mis à jour le 22/11/2016

01 44 76 87 60
Du lundi au vendredi
de 8h30 à 19h00
Le samedi de 9h30 à 13h00