Des outils de gestion personnalisés

La répartition entre le fonds en euros et les UC n’est pas figée dans le temps. En fonction des objectifs patrimoniaux qui évoluent dans le temps mais aussi de l’état de santé des marchés financiers, l’allocation d’actifs peut faire l’objet de modifications. Ces arbitrages peuvent être réalisés par le souscripteur lui-même. On parle alors de gestion libre. En parallèle, il est également possible d’opter pour la gestion pilotée (ou gestion sous mandat). Cette formule consiste à déléguer la sélection et le suivi des supports d’investissement à des experts des marchés financiers.

Focus sur la gestion libre

Dans ce cadre, le souscripteur construit et pilote lui-même sa propre allocation d’actifs au sein du contrat d’assurance vie, entre le(s) fonds en euros et les différentes unités de compte non garanties en capital accessibles. Il est donc décisionnaire de ses investissements. Lors de chaque arbitrage, des frais sont généralement supportés. L’offre d’Assurancevie.com n’en fixe aucuns, quel que soit le nombre de mouvements effectués dans l’année. Cependant, les opérations d’acquisition et de cession de trackers sont soumises à des frais fixés à 0,10% des sommes transférées.
Il convient par ailleurs de préciser que les mouvements ne déclenchent pas d’imposition sur la plus-value.

Des options d’arbitrages programmés pour accompagner le souscripteur

Dans le cadre de la gestion libre, l’épargnant peut optimiser la gestion de son contrat d’assurance vie en choisissant des options d’arbitrages programmés (appelées également options de gestion). Ces dernières offrent de choisir les modalités d’arbitrage en fonction des objectifs patrimoniaux de l’assuré. Elles viennent accompagner le souscripteur et permettent de faire vivre de façon réactive le contrat en fonction des évolutions de marché et de son aversion au risque.
Le nom de chacune de ces options peut varier d’une structure à l’autre, mais voici les principales réunies au sein d’un tableau ci-dessous.

Zoom sur les principales options d'arbitrages programmés
Le rééquilibrage automatique Il permet au souscripteur de définir une répartition type des supports d'investissement de son contrat et, à périodes fixes, d'arbitrer automatiquement entre eux, les supports sélectionnés dans le cadre de l'option afin de maintenir cette répartition type.
Dynamisation progressive de l'investissement Elle offre la possibilité d'orienter progressivement tout ou partie du capital d'un ou plusieurs supports vers d'autres supports préalablement sélectionnés par le biais d'arbitrages programmés.
La dynamisation des plus-values La plus-value du fonds en euros est arbitrée automatiquement vers des supports en unités de compte non garantis en capital. Ainsi, le capital initialement versé est protégé mais le souscripteur se donne la possibilité de miser ses gains sur des supports plus dynamiques.
La sécurisation des plus-values (ou écrêtage) La plus-value latente constatée sur un support en unités de compte non garantis en capital est arbitrée en faveur du fonds en euros dès lors qu'elle atteint un seuil préalablement défini. L'option repose alors sur le principe que ce qui est pris n'est plus à prendre !
Le stop loss absolu Afin de protéger son épargne et de limiter la perte en cas de chute des marchés, cette technique permet d'arbitrer en faveur par exemple du fonds en euros la totalité d'un support en unités de compte dès lors qu'il passe sous un seuil prédéfini par rapport à l'investissement initial.
Le stop loss relatif L'option repose sur le même principe que le stop loss absolu. Elle déclenche un arbitrage de l'intégralité du support lorsqu'un seuil de moins-value préalablement fixé est atteint. La moins-value étant calculée non pas par rapport à la valeur initiale de l'investissement (stop loss absolu) mais par rapport au plus haut niveau atteint par le fonds. Ce procédé permet de suivre l'évolution à la hausse d'une unité de compte sans prendre le risque d'un retournement du marché soudain.

Ces options d’arbitrages programmés ne sont pas forcément toutes compatibles entre elles et peuvent être facturées dans certains contrats.

FOCUS SUR LA GESTION PILOTÉE

La gestion pilotée (ou mandat d'arbitrage) est idéale pour ceux qui n’ont pas les connaissances financières suffisantes pour diversifier au mieux leur contrat, ou qui n’ont tout simplement pas le temps de s’en occuper.

Mis à jour le 14/03/2019

01 44 76 87 60
Du lundi au vendredi
de 8h30 à 19h00
Le samedi de 9h30 à 13h00