L'assurance vie adaptée à la retraite

Dès son départ en retraite, le souscripteur peut mettre en place des rachats partiels programmés en vue de percevoir périodiquement un revenu complémentaire. Le montant et la périodicité sont choisis par le souscripteur. Ce dernier peut à tout moment modifier ces spécificités, voire tout simplement suspendre les rachats programmés.

Le souscripteur peut aussi récupérer les fonds en une fois sous la forme d’un capital. Il peut également convertir son épargne sous la forme d’une rente viagère. En choisissant cette formule, il percevra un revenu régulier jusqu’à son décès. Le choix de la modalité de versement des fonds ne doit pas être pris à la légère. La rente viagère est une décision irréversible. Dans le cadre d’une conversion du capital en rente viagère, il est possible de protéger ses proches en optant pour une rente réversible partielle ou totale. Au décès du crédirentier (celui qui perçoit les revenus réguliers), la rente viagère se poursuit à vie au profit d’un bénéficiaire préalablement désigné, comme par exemple le conjoint survivant. D’autres options de rente peuvent être proposées, comme par exemple la rente avec annuités garanties permettant alors d’assurer quoi qu’il arrive le versement des arrérages pendant une période minimale prédéterminée, qui ne peut excéder l’espérance de vie du crédirentier minorée de 5 ans.

Zoom sur les principales options de rente

Nom de l'option de rente Descriptif
Réversion de la rente En cas de décès du souscripteur, le paiement de la rente se poursuit à vie au profit d'un bénéficiaire désigné selon son choix entre 1% et 100% du montant de la rente. Le paiement de la rente prend fin au décès du réversataire (c’est-à-dire de la personne bénéficiaire de la réversion).
Annuités garanties L’assureur s'engage à verser la rente au souscripteur, puis à ses bénéficiaires désignés en cas de décès, pendant une durée minimum qui lui est proposée lors de sa demande de conversion. Si le souscripteur est vivant au terme de cette durée, le versement de la rente se poursuit jusqu'à son décès.

La fiscalité des rentes viagères

La rente viagère est imposable au barème progressif de l’impôt sur le revenu après application d’un abattement qui varie en fonction de l’âge du crédirentier lors du premier versement de la rente.

Âge de la personne qui perçoit la rente viagère au moment du premier versement Abattement
< 50 ans 70%
De 50 à 59 ans 50%
De 60 à 69 ans 40%
> 69 ans 30%

Mis à jour le 14/03/2019

01 44 76 87 60
Du lundi au vendredi
de 8h30 à 19h00
Le samedi de 9h30 à 13h00